TACHET Victor

Par J. Raymond

Né le 7 décembre 1875 ; employé à Épinal ; militant socialiste des Vosges.

Tachet fut d’abord vendeur de journaux alors qu’il demeurait, chemin des Épinettes, à Épinal. Il habita ensuite quai de Dogneville et, à la veille de la Première Guerre, il exerçait la profession de représentant de commerce. Anarchisant, il fut condamné le 30 mars 1902, par le tribunal correctionnel d’Épinal, pour mutilation de statues de saints ornant la façade de l’église d’Épinal. C’est comme antimilitariste et libertaire qu’il fut inscrit sur le carnet B en 1913.

Mais il fut aussi un militant socialiste et même un des premiers à propager le socialisme dans les Vosges à partir de 1903. Après l’unité, il fut à plusieurs reprises candidat du Parti socialiste SFIO : en 1908, aux élections municipales à Épinal ; en 1906 aux élections législatives, il recueillit 1 792 voix dans la 2e circonscription d’Épinal. En 1907, la fédération des Vosges le délégua au congrès socialiste national de Nancy. Le 28 juillet 1912, V. Tachet ouvrit la réunion publique présidée par Piton où prirent la parole Compère-Morel et Roux-Costadau.

Tachet fut également un pionnier de la coopération. Il fut à Épinal gérant d’un entrepôt de vins appartenant aux « vignerons libres de Bessan », puis au Magasin de gros des coopératives.

En 1919, il était membre de la commission exécutive de la fédération socialiste des Vosges. Il prit parti pour la révolution russe et combattit les premières réserves formulées par Piton. Après la scission de Tours, il passa au Parti communiste pour lequel il fit quelques conférences dans le département. Mais, depuis 1915, il n’était plus au Magasin de gros. Il quitta bientôt Épinal alors qu’il avait déjà abandonné toute action politique.

Dans l’Étincelle (journal du Parti communiste) du 19 février 1921, Victor Tachet prit violemment à partie les militants restés fidèles à la S.F.I.O. Sa collaboration régulière au journal avait été annoncée dans le premier numéro de l’Étincelle (5 février 1921). Dès sa création, le 23 janvier 1923, Tachet appartint au comité fédéral du parti. Il résidait alors à La Neuveville-sous-Châtenois (Vosges).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131870, notice TACHET Victor par J. Raymond, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 26 janvier 2017.

Par J. Raymond

ŒUVRE : Tachet collabora, avant la Grande Guerre, au Peuple lorrain, organe de la fédération socialiste des Vosges.

SOURCES : Arch. Dép. Vosges, 8 bis M. 42 ; 8 M. 95 ; 13 M 54. — L’Ouvrier vosgien, 3 et 10 mai 1908. — Le Courrier des Vosges, août 1919. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes I., op. cit., pp. 561-563.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément