TENNEVEAU Jean, Eugène (ou TÉNEVEAU Jean)

Par Justinien Raymond

Né le 13 juillet 1870 à Bourges (Cher) ; mort le 8 août 1934 à Paris (XXe arr.) ; ouvrier mécanicien ; conseiller municipal socialiste de Paris (quartier Saint-Fargeau) ; conseiller général de la Seine.

Jean Tenneveau
Jean Tenneveau

Tenneveau adhéra au mouvement socialiste dans le Cher à l’âge de seize ans. Venu jeune à Paris, il continua son action politique, garda des contacts avec son département natal et fut aussi militant syndicaliste et coopérateur. Il fut administrateur des coopératives « La Revendication », de Puteaux, et « La Bellevilloise ». Il figura dans la délégation du Cher au congrès national SFIO de Paris (1910). Il représenta la fédération socialiste SFIO de la Seine aux congrès nationaux de Saint-Quentin (1911), de Brest (1913) et d’Amiens (1914). En 1911, il fut nommé membre suppléant de la CAP du Parti socialiste et détint ce mandat pendant trois ans. Au congrès de Brest, il souleva quelques remous en proposant la démission de tous les élus socialistes en signe de protestation contre la loi militaire des trois ans. En 1919 Tenneveau fut élu conseiller municipal dans le XXe arr. de Paris (Saint-Fargeau) ; il le demeura dix ans.

Jean Téneveau fut un des signataires, le 6 novembre 1920, de la motion du Comité pour la reconstruction de l’Internationale et, le 16 décembre suivant, de la résolution du Comité de la reconstruction de l’Internationale.

Réélu en mai 1925 conseiller municipal socialiste SFIO de Paris (XXe arr.), quartier de Saint-Fargeau, il fut battu en mai 1929.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article132155, notice TENNEVEAU Jean, Eugène (ou TÉNEVEAU Jean) par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 29 juillet 2015.

Par Justinien Raymond

Jean Tenneveau
Jean Tenneveau

SOURCES : Bibl. Nat. : 4° Ln 25/667 (2), p. 100. — Comptes rendus des congrès socialistes. — Compère-Morel, Grand dictionnaire socialiste, p. 938. — Arch. Dép. Seine, DM3 ; vers.10451/76/1. — Le Temps, 3 mai 1925, 7 et 14 mai 1929.

ICONOGRAPHIE : Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes III, op. cit., p. 232.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément