THIERRY Pierre, André, Francisco

Par Alain Dalançon, Jacques Girault

Né le 19 décembre 1898 à Montainville (Eure-et-Loir), mort le 10 février 1961 à Montainville ; instituteur en Eure-et-Loir ; militant syndicaliste du SNI ; militant socialiste puis communiste.

Fils de Paul, François, Félix Thierry, instituteur, et d’Annette Thiébaut, sans profession, Pierre Thierry devint lui-même instituteur.

Classe 1918, il fut incorporé en avril 1917, passa aux armées en février 1918 dans le 3e régiment d’infanterie coloniale puis au 13e RI. Blessé par balle à la poitrine à Rubescourt (Somme) le 9 août 1918, il fut évacué, et promu caporal en décembre 1918. Toujours soumis à la loi du service militaire de trois ans, il repartit aux armées le 8 juin 1919 dans le 3e régiment de tirailleurs algériens, séjourna au Maroc jusqu’en mars 1920, et fut renvoyé dans ses foyers le 31 mai suivant.

Pierre Thierry se retrouva ensuite au Congo Brazzaville puis à Garoua au Cameroun jusqu’en 1925 au moins. Il revint en France dans son département natal, fut nommé instituteur à l’école de garçons de Brou, où il allait accomplir tout le reste de sa carrière. Il habitait alors avenue de la gare.

Il militait au parti socialiste SFIO, était secrétaire de la section locale et se présenta aux élections cantonales d’octobre 1934 dans le canton de Brou, obtenant 191 voix sur 2 920 inscrits. Il militait également au Syndicat national des instituteurs.

En 1936, il rejoignit le Parti communiste et devint secrétaire de la section communiste de Dreux et fut élu pour le comité régional.

Remobilisé en décembre 1939, il fut affecté au DIC à Rochefort, et démobilisé le 24 août 1940. Il épousa le 17 avril 1940 à Chartres, Jeanne Besse, née en 1904 ; ils eurent deux fille, Annette et Danielle, nées en 1942 et 1945 ;

Après la Libération, Pierre Thierry, toujours instituteur à Brou, milita à nouveau au SNI. Au conseil national des 27 et 28 mars 1945, il présenta un rapport sur la question des œuvres post et périscolaires et fut élu à la commission nationale des jeunes.

Il figurait comme responsable du conseil départemental de l’association de parents d’élèves, d’après L’École libératrice du 25 octobre 1951.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article132445, notice THIERRY Pierre, André, Francisco par Alain Dalançon, Jacques Girault, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 22 mars 2021.

Par Alain Dalançon, Jacques Girault

SOURCES : RGASPI, 517 1 1892, 1908. —Arch. Dép. Eure-et-Loir, état civil, registre matricule, listes électorales et recensements de Brou.— BMP, Mfm n° 10736. — Le Populaire, 4 octobre 1934. — L’École libératrice.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable