TRESCASES Frédéric, Jean

Par André Balent

Né le 8 juin 1885 à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), mort le 3 décembre 1961 à Argelès-sur-Mer ; exploitant agricole ; militant du Parti socialiste SFIO ; maire d’Argelès-sur-Mer (1922-1941 ; 1944-1945 ; 1947-1953).

Fils d’un limonadier, Frédéric Trescases fut de 1919 à 1953 une des figures les plus représentatives du Parti socialiste SFIO à Argelès-sur-Mer. Élu le 30 novembre 1919 conseiller municipal, il devint le 10 décembre suivant premier adjoint de la commune puis maire le 15 janvier 1922. Il retrouva ses fonctions de maire les 17 mai 1925, 19 mai 1929 et 19 mai 1935.

Frédéric Trescases fut également conseiller d’arrondissement de Céret. S’étant présenté au scrutin du 19 juillet 1925 dans le canton d’Argelès, il fut élu dès le premier tour avec 2 037 voix (inscrits : 5 951). A nouveau candidat le 18 octobre 1931, toujours dans le canton d’Argelès, il fut reconduit avec 1 953 voix.

Partisan de Jean Payra*, Frédéric Trescases fut à plusieurs reprises secrétaire de la section locale du Parti socialiste SFIO. Élu à la commission administrative de la Fédération socialiste SFIO des Pyrénées-Orientales au congrès fédéral du 24 mai 1924, il siégeait toujours à cette instance dirigeante en 1926. Le comité fédéral de la SFIO des Pyrénées-Orientales le nomma, à sa séance du 2 juin 1929, membre de la commission départementale des conflits.

Pendant l’occupation allemande, Frédéric Trescases participa aux activités des Mouvements unis de Résistance. Il fut désigné comme représentant de cette organisation au comité local de Libération d’Argelès et devint président de la commission municipale. A ce titre, il réunit dès le 31 août 1944 le comité local de Libération élargi qui se transforma en conseil municipal provisoire. Il demeura provisoirement maire d’Argelès-sur-Mer jusqu’au renouvellement général des conseils municipaux (mai 1945). A l’issue du scrutin, il fut élu à nouveau au conseil municipal mais ne retrouva pas son fauteuil de maire.

Ce ne fut qu’après les élections d’octobre 1947 que Frédéric Trescases accéda de nouveau aux fonctions de premier magistrat d’Argelès-sur-Mer. Aux élections de mai 1953, il ne se représenta pas et se retira de la vie politique active.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133092, notice TRESCASES Frédéric, Jean par André Balent, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, liasse 177. — Le Cri catalan, 16 février 1924, 31 mai, 11 juillet 1925, 8 mai 1926, 8 juin 1929. — Horace Chauvet, La Politique roussillonnaise de 1870 à nos jours, Perpignan, 1934. — Rens. de J.-P. Bioly et F. Cortale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément