TRONTIN Jean

Par Daniel Grason, Jean Maitron

Socialiste ; tué en Espagne le 16 octobre 1936 ; volontaire en Espagne républicaine.

Domicilié à Colombes (Seine, Hauts-de-Seine), Jean Trontin avait appartenu à la section socialiste d’Oyonnax (Ain) et milité également à Lyon (Rhône). Il participa aux activités du comité lyonnais Amsterdam-Pleyel. De tendance pivertiste, il se rendit en Espagne dès l’automne 1936, membre du commando Berthomieu de la colonne Durruti, il fut tué à Perdigueras, en Aragon, le 16 octobre 1936.

Il était membre de la tendance Gauche révolutionnaire de la SFIO, qui publia dans son bulletin un article que Trontin avait envoyé peu avant sa mort.

La section Socialiste SFIO de Colombes lui rendit hommage en une de l’hebdomadaire communiste local, La Voix populaire : « Officier de guerre, notre camarade avait mis dès le début de l’attaque fasciste, sa science militaire à la disposition de nos frères d’Espagne et faisait partie de la Colonne Durruti ». Une souscription fut ouverte pour venir en aide à sa famille.
Le Rayon communiste s’associa « pleinement au deuil de ses camarades socialistes qui est aussi le sien et adresse sa plus fraternelle sympathie à la famille du combattant Trontin tombé sur le front de la Liberté ».

Voir André Blondeau et André Pernain.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133194, notice TRONTIN Jean par Daniel Grason, Jean Maitron, version mise en ligne le 19 mars 2012, dernière modification le 31 juillet 2020.

Par Daniel Grason, Jean Maitron

SOURCES : La Voix du peuple, 7 novembre 1936. — La Voix populaire, 6 novembre 1936. — S. Prezioso, J. Batou et AJ. Rapin, (Sous la dir.), Tant pis si la lutte est cruelle, contribution David Berry, « Les anarchistes français volontaires en Espagne », Syllepse, 2008. — J. Delperrié de Bayac, Les Brigades internationales, Fayard, 1968. — La Gauche révolutionnaire, n° 12, 20 novembre 1936, p. 15 et 16. — Note de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément