TROUVÉ Joseph

Par Claude Pennetier

Né le 13 septembre 1877 à Mehun-sur-Yèvre (Cher), fils de journaliers, Joseph Trouvé commença à travailler, dès l’âge de quatorze ans, à la fabrique de porcelaine de Vierzon. A son retour du service militaire, il devint secrétaire du syndicat CGT de la Céramique et le resta jusqu’en 1932 au moins. Lui et son syndicat de Vierzon votaient pour la majorité confédérale en 1920. Trouvé assuma également des responsabilités au sein de l’Union locale CGT de Vierzon. Il devint secrétaire de l’Union départementale, de 1922 à 1926, puis secrétaire adjoint.

En 1930, Joseph Trouvé était membre de la commission administrative de l’UD-CGT et garda ce poste après le congrès de réunification de décembre 1935. Il eut des activités mutualistes ; il constitua en 1930 la caisse d’assurances sociales « Le Travail » dont il était trésorier et fut un des fondateurs de la coopérative « La Ruche vierzonnaise ».

Joseph Trouvé mourut le 7 mai 1946 à Vierzon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133217, notice TROUVÉ Joseph par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13600. — Arch. Dép. Cher, 25 M 92. — Le Travailleur syndiqué. — Rens. fournis par la section socialiste de Vierzon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément