TUAUDEN Serge, Laurent, dit DARTHÉ

Par Jean-Michel Brabant, Rodolphe Prager, François Préneau

Né le 20 avril 1919 à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), mort le 24 avril 2013 à Saint-Herblain (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; militant des JS, puis socialiste SFIO, gauche révolutionnaire, JSOP ; militant trotskyste du POI, puis PCI ; résistant.

Fils de Laurent Tuauden, employé des postes, et de Marie Jeanne Leroux, Serge Tuauden adhéra à seize ans aux Jeunesses socialistes et l’année suivante au Parti socialiste SFIO. Il fit partie de la tendance de la Gauche révolutionnaire de Marceau Pivert. Entré en rapport avec les trotskystes en 1938, il rejoignit le Parti ouvrier internationaliste tout en demeurant à la GR en voie d’exclusion du Parti socialiste. Dans ce contexte, il signa le 2 juin 1938, avec Jules Tissot* (voir ce nom), une lettre ouverte prônant le départ des pivertistes de la « vieille maison » et proposant l’ouverture de négociations avec le POI. Il fut délégué, en juillet, à la conférence constitutive de la Jeunesse socialiste ouvrière et paysanne.


Effectuant en 1939 son service militaire, Serge Tuauden fut poursuivi pour activité antimilitariste. Ayant jugé utile après sa démobilisation dans les Pyrénées de ne pas retourner à Nantes, il y revint fin 1942 et se consacra désormais à l’animation de l’action trotskyste clandestine dans la région. Il échappa aux arrestations de militants du POI en Bretagne et à Nantes, et fut le principal rédacteur du journal clandestin local, Front ouvrier, qui parut en 1943-1944, signant la plupart des éditoriaux de son pseudonyme Darthe.
En 1945 il fut également le principal rédacteur du bulletin du PCI nantais, Le Prolétaire de l’Ouest.

Il s’était marié avec Paulette Ouvrard, employée, militante du Front Ouvrier et du POI puis du PCI jusqu’en 1948.


Élu au comité central du Parti communiste internationaliste nouvellement créé, Serge Tuauden fut candidat dans la Loire-Inférieure à l’élection législative du 10 novembre 1946 et obtint 3 614 voix. Il se retira de l’action politique après 1948.

Serge Tuauden mourut le 24 avril 2013 à Saint-Herblain.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133249, notice TUAUDEN Serge, Laurent, dit DARTHÉ par Jean-Michel Brabant, Rodolphe Prager, François Préneau, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 11 mai 2022.

Par Jean-Michel Brabant, Rodolphe Prager, François Préneau

SOURCES : Archives départementales de Loire-Atlantique. — La Lutte ouvrière, 2 juin 1938. — Révolution, juillet 1938. — La Vérité, 1er et 22 novembre 1946. — Bulletin intérieur du PCI, 15 août 1938. — Témoignage de S. Tuauden recueilli par Éliane et Henri Berthomé. — Bulletin de l’Amicale des anciens hospitaliers nantais avril 1997, article Louis Gourbil et Maurice Savariau.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément