VADAINE Raymonde née RIQUIN Raymonde

Née le 28 décembre 1914 à Lorient (Morbihan) ; marchande foraine ; résistante FTP, déportée.

Raymonde Vadaine était marié à André Vadaine militant communiste de Brest. Elle participa aux activités de solidarité envers l’Espagne républicaine.
En août 1942, avec Marie Salou une des dirigeantes de l’Union départementale clandestine des femmes patriotes du Finistère, organisme créé par le parti communiste et Jeanne Goasguen, elle saccagea la vitrine de la LVF (Ligue des Volontaires Français contre le Bolchevisme), située rue de Siam à Brest.
Résistante et membre des FTP, elle fut arrêtée le 28 octobre 1942, condamnée à cinq ans de prison puis déportée. Classée Nacht und Nebel (NN), elle fut emprisonnée à Karlsruhe, Paderborn, Anrath, Breslau, Jauer puis Aichach d’où elle fut libérée le 29 avril 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133366, notice VADAINE Raymonde née RIQUIN Raymonde , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 11 janvier 2021.

SOURCES : Eugène Kerbaul, Dictionnaire biographique des militants ouvriers du Finistère, 1918-1944 déposé à l’Institut Maurice Thorez et aux Arch. Dép. Finistère, 1re version, 1974. — Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Livre mémorial.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément