VALLERAND Édouard, Alphonse

Par Claude Pennetier

Né le 13 septembre 1912 à Paris (XIIe arr.), fusillé le 20 novembre 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; tourneur sur cuivre ; militant syndicaliste ; résistant FTPF.

Tourneur sur cuivre, Édouard Vallerand fut membre de la commission exécutive du syndicat des métaux de la région parisienne.
En 1940, il milita illégalement, puis, en 1942, entra chez les FTPF et devint responsable technique auprès de l’état-major de la région parisienne.
Arrêté le 3 juillet 1943 à Paris par la Sipo-SD pour « activité de franc-tireur », Édouard Vallerand fut condamné à mort le 5 novembre 1943 par le tribunal militaire du Gross Paris, et fusillé le 20 novembre suivant au Mont-Valérien.
Son corps fut inhumé au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).
Le grade d’adjudant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et des FTPF lui fut attribué et il fut déclaré « mort pour la France ».
Son épouse, née Suzanne Roger, fut elle aussi arrêtée au mois d’octobre 1943, et déportée à Ravensbrück (Allemagne) en janvier 1944. Elle rentra à Paris le 28 mai 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133528, notice VALLERAND Édouard, Alphonse par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 16 octobre 2018.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. André Marty, E II, E VII. – DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty)I. – Renseignements ministère des Anciens Combattants. – Notes Delphine Leneveu.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément