VAN GÈLE Émile

Par Michaël Boudard

Né le 8 janvier 1877 à Paris (XIVe arr.), mort le 6 novembre 1923 à Nevers (Nièvre) ; militant communiste de la Nièvre.

Son père est noté en 1880 comme professeur de lettres et en 1901 instituteur.
Cartonnier à Paris, Émile Van Gèle se maria le 7 décembre 1901 dans le Ve arrondissement de la capitale. On peut penser qu’il milita à Paris avant de venir dans la Nièvre à une date à préciser.
En 1921, il résidait à Coulanges-les-Nevers (Nièvre), cultivateur, il était le secrétaire du groupe communiste dans cette ville.
Émile Van Gèle fut l’année suivante un militant syndicaliste et communiste de Nevers (Nièvre). Membre de la commission fédérale du Parti communiste en 1922, il fut délégué au congrès de Paris d’octobre 1922 ; à son retour il refusa de rendre compte de sa délégation et démissionna de la commission fédérale. En novembre, il signa la déclaration de tendance Renoult-Dondicol.
Lorsqu’il décéda le 6 novembre 1923 à Nevers, il était "débitant" et secrétaire du syndicat des limonadiers restaurateurs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133604, notice VAN GÈLE Émile par Michaël Boudard, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 13 mai 2020.

Par Michaël Boudard

SOURCES : Archives numérisées de la ville de Paris. — Arch. Dép. Nièvre : recensement de Coulanges-les-Nevers . — Le Socialiste Nivernais . — Le Travailleur. —
Le Socialiste nivernais. — Le Travailleur, 1922. — Bulletin communiste, 9 novembre 1922.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément