VANACKER Marie-Louise ou VANACKÈRE Marie-Louise

Par Yves Le Maner

Ouvrière textile, Marie-Louise Vanacker milita très jeune au Parti communiste et à la CGTU. Bonne oratrice, elle anima de nombreuses réunions lors des grèves du Textile de la région lilloise. A la fin des années vingt, elle fut chargée de mettre sur pied l’organisation syndicale unitaire des femmes de la région Nord.

Fin 1930 début 1931, elle suivit, à Moscou, un cycle de cours de six mois à l’École de l’Internationale communiste des jeunes avec Victor Michaut*. En 1931, elle siégeait à la commission exécutive de la 1re Union régionale unitaire (Nord). Secrétaire des Jeunesses communistes en 1932, elle signa en mai 1933 l’appel lancé par Henri Barbusse* en vue de la tenue en juin du congrès antifasciste de Pleyel. Elle faisait partie en 1937 du bureau de la section communiste de Lille après avoir été — semble-t-il — tentée par le trotskysme.

Le mari de Marie-Louise Vanacker, Marcel Vanacker également militant communiste, fut tué en Espagne alors qu’il combattait au sein des Brigades internationales.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133615, notice VANACKER Marie-Louise ou VANACKÈRE Marie-Louise par Yves Le Maner, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 25 octobre 2012.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Nat. F7/13185. — Arch. Dép. Nord, M 154/101 et M 154/190a. — Cahiers Maurice Thorez, n° 7 (35), 1974. — Rens. de G. Casier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément