VEREECKEN Louis, Armand

Par Paulette Cavallier

Né le 5 novembre 1883 à Rueil (Seine-et-Oise), mort le 14 décembre 1948 à Melun (Seine-et-Marne) ; gazier-électricien ; militant syndicaliste CGT.

Fils d’un imprimeur sur étoffes et d’une blanchisseuse, Louis Vereecken arriva à Melun (Seine-et-Marne) en 1925 et exerça le métier de droguiste. Entré ensuite à la Compagnie du gaz et de l’électricité de Melun, il milita dans le syndicat de cette profession.

Le 24 octobre 1931, il fut élu trésorier de l’Union locale CGT lors de sa réunion constitutive. Le 12 juin 1932, au congrès de l’Union départementale CGT des syndicats ouvriers, Louis Vereecken fut nommé au comité de rédaction du bulletin de l’UD. Réélu trésorier de l’Union locale en 1933 et 1934, il fut délégué comme représentant du gaz à la commission départementale du travail le 26 février 1933. Il en devint rapporteur ouvrier en 1935. Le 3 juin 1934, au congrès de l’UDSO à Montereau, il rendit compte de l’activité de l’UL de Melun et fut élu à la commission exécutive.

Réélu en juin 1935, Louis Vereecken assista le 7 janvier 1936 à la réunion de fusion des UL confédérée et unitaire de Melun et devint trésorier-bibliothécaire de l’UL réunifiée. Le 19 janvier, le congrès de réunification de l’UD l’élut trésorier adjoint.

Malade et ayant cessé toute activité en octobre 1936, Louis Vereecken revint, dès février 1937, aux séances de la commission administrative à laquelle il fut réélu en juin 1937 et en juin 1938. Il était toujours trésorier adjoint de l’UL. Le 24 décembre 1940, fut reconstituée à Paris au siège de la CGT rue La Fayette l’Union départementale des syndicats ouvriers confédérés de la Seine-et-Marne. Louis Vereecken qui représentait le syndicat de l’Éclairage resta trésorier adjoint de l’Union locale (voir Jean-Louis Gayte*).

.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article134091, notice VEREECKEN Louis, Armand par Paulette Cavallier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Paulette Cavallier

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Marne, séries M et 10 M. — Rens. de M. Gayte.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément