VIALA Henri [VIALA Eugène, Henri]

Par Jean-Pierre Besse

Né le 7 mai 1920 à Angers (Maine-et-Loire), mort le 21 décembre 1966 à Villejuif (Val-de-Marne) ; employé des Postes ; membre des Jeunesses communistes puis militant communiste ; résistant.

Fils d’Eugène Viala*, Henri Viala, manipulant PTT dans sa ville natale, fut avant 1939 secrétaire régional des Jeunesses communistes de Maine-et-Loire et membre du bureau fédéral du Parti communiste.

Henri Viala prit la direction de la Jeunesse angevine résistante et fut l’organisateur de l’OS dans le département. Il fut arrêté le 21 décembre 1941 (ou le 22) puis déporté le 30 novembre 1942 au départ de la gare de l’Est à Paris vers la prison de Karlsruhe. Classé" "NN", il fut transféré dans la prison de Sonnenburg enfin au camp de Sachsenhausen puis à à celui de Buchenwald.

Lors de son décès, il était membre du bureau national de l’ANACR.
Il s’était marié en novembre 1948 à Paris (Ve arr.) avec Lydie Wormser.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article134335, notice VIALA Henri [VIALA Eugène, Henri] par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 17 septembre 2012.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Albert Ouzoulias, Les Bataillons de la Jeunesse. Les Jeunes dans la Résistance, Éditions sociales, 1969.— La Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Le livre mémorial... op. cit.— Le journal de la Résistance, janvier 1967. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément