VILLARY Jean [VILLARY Jean-Baptiste dit Jean]

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 18 février 1871 à Foix (Ariège), fils d’un cordonnier, Jean Villary, lui-même artisan bottier à Foix, fonda une section du Parti ouvrier français en 1898. Il siégea à la commission exécutive de la Fédération socialiste de 1905 à 1914. En juillet 1919, il participa à la création de l’Union départementale CGT.

Jean Villary adhéra au Parti communiste après le congrès de Tours (décembre 1920) avec la quasi totalité de la fédération ariégeoise. Il fut délégué de son département au congrès administratif du 15 mai 1921. En janvier 1923, il succéda à Firmin Galy* comme responsable de la rubrique Ariège du journal l’Ordre communiste. Il assura le secrétariat de la cellule de Foix, qui groupait une douzaine d’adhérents en 1932. Jean Villary resta membre du Parti communiste jusqu’à sa mort. Deux mois auparavant, le liste de gauche qu’il soutenait avait gagné les élections municipales.

Sa fille Suzanne avait épousé René Garmy*, militant communiste et historien du mouvement ouvrier. Jean Villary mourut le 21 mai 1965 à Foix. Ses archives, qui concernent surtout la période antérieure à 1914, ont été déposées à l’Institut français d’histoire sociale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article134681, notice VILLARY Jean [VILLARY Jean-Baptiste dit Jean] par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/12973 et 13130. — L’Ordre nouveau, 1920. — L’Ordre communiste, 20 janvier 1923. — Le Mouvement social, n° 55, avril-juin 1966.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément