VINCENT Lisette, Marie

Née le 2 mai 1908 à Marnia (Algérie), morte le 13 juillet 1999 à Fontaine (Isère) ; institutrice en Algérie ; militante syndicale ; militante communiste.

Nées dans une famille de colons, Lisette Vincent et sa sœur cadette Renée (1909-2002), institutrices dans des villages de l’Oranais, appliquaient les méthodes de Célestin Freinet. Lisette fut la responsable dans les années 1930 de la commission des écoles maternelles de la Coopérative de l’enseignement laïc. Les deux sœurs, membres du Parti socialiste SFIO, en 1935 adhérèrent au Parti communiste. En 1938, Lisette s’occupa d’un hôpital en liaison avec les Brigades internationales.

Militantes du Parti communiste algérien au début de la guerre, elles subirent les mesures de répression du gouvernement. Renée Vincent fut déplacée à Chaudebonne, village de montagne dans la Drôme où elle participa à la Résistance.

Lisette Vincent, arrêtée en août 1941, fut condamnée à mort en mort en mai 1942 par un Tribunal militaire. La mesure ne fut pas exécutée à la suite d’un fort mouvement de protestation. Libérée après le débarquement américain de novembre 1942, elle s’éloigna du Parti communiste en 1954 et rejoignit le FLN. Elle se disait toujours communiste et lisait L’École et la Nation. Elle se battit pendant les années cinquante et soixante pour l’indépendance de l’Algérie dont elle devint citoyenne pendant l’été 1962. Elle quitta le pays dans les années 70 et, entra dans une maison de retraite, à Fontaine un an après un dernier séjour en Algérie où elle avait reçu un accueil émouvant.

Sa sœur enseigna tour à tour à Saint-Paul-Trois-Châteaux puis à Dieulefit. Elle mourut à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article134819, notice VINCENT Lisette, Marie , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 3 janvier 2017.

SOURCES :Jean-Luc Einaudi, Un rêve algérien, histoire de Lisette Vincent, une femme d’Algérie, PUF, 2001. — Notes de Charles Monnier transmises à Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément