VITTECOQ Ernest, Auguste

Par Jean-Jacques Doré

Né le 24 avril 1889 à Elbeuf (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 4 janvier 1965 à Levallois-Perret (Seine) ; instituteur en Seine-Inférieure ; syndicaliste de la CGT puis de la CGTU.

Fils d’un peintre en bâtiment, Ernest Vittecoq était instituteur à l’école Jean Macé de Sanvic près du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) lorsqu’il fut appelé sous les drapeaux en octobre 1910. Libéré le 1er octobre 1912, il rejoignit l’école de Sassetot-le-Malgardé près de Saint-Laurent-en-Caux (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). Secrétaire de mairie, il se maria à Héricourt-en-Caux avec Charlotte Auvray le 1er janvier 1913.

Mobilisé du 3 août 1914 au 12 juin 1919, il fut nommé à Bourville, toujours dans le pays de Caux. Espérantiste, il prit sa carte au syndicat de l’Enseignement laïc de Seine-Inférieure créé par Paul Briard en 1919 qui rejoignit les rangs minoritaires de la CGT. Vittecoq fut chargé des relations entre la Fédération nationale des syndicats d’instituteurs et l’Internationale de l’Enseignement, lors du congrès fédéral de Paris (1920).

En janvier 1922, le syndicat de l’Enseignement laïc rejoignit la CGTU avec à sa tête Paul Briard (secrétaire), Alcide Leclerc (secrétaire adjoint) et Ernest Vittecoq (trésorier). Lors de la constitution de l’Internationale des travailleurs de l’enseignement (ITE), au congrès des 14-15 août 1922 à Paris, il en fut élu premier secrétaire.

En 1926, il succéda à Briard à la tête du syndicat qui ne comptait que 17 adhérents, alors que la section de Seine-Inférieure du syndicat national CGT des Instituteurs dirigé par Fernand Sautreuil annonçait plus de 600 membres.

Il se pourrait qu’il ait quitté le syndicat unitaire en 1927 lorsqu’il fut nommé à l’école d’Orival à côté d’Elbeuf.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article134943, notice VITTECOQ Ernest, Auguste par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 1er janvier 2021, dernière modification le 4 août 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Nat. F7/13972 et 13973. — Arch. Dép. Seine-Maritime, 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936, État civil, Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément