VITTORI Aurèle

Né le 5 janvier 1904 à Prunetti di Fiumorbu (Corse), tué en Espagne, le 17 octobre 1937 à Cuesta da la Reina ; Volontaire en Espagne républicaine ; membre de la fratrie communiste Corse et Marseillaise des Vittori.

Fils de Ange Vittori, instituteur, et de Angèle Valentini, ménagère, Aurèle Vittori était le frère de François-Antoine Vittori et d’Antoine-François, dit François Vittori. Célibataire, il était manutentionnaire de guerre à Marseille. Il était secrétaire d’une cellule communiste et membre d’un comité de rayon lorsqu’il se porta volontaire en Espagne républicaine. Il embarqua le 24 octobre 1936 sur un cargo espagnol que les dockers chargeaient bénévolement, sous la direction de leur secrétaire de syndicat, Gagnaire.Le bateau arriva à Valence, accueilli par une foule enthousiaste.
Il fut affecté au 9e bataillon Commune de Paris, de la 11 Brigade. Lieuteant depuis le 10 avril 1937, il fut capitaine de la 2e compagnie du bataillon « Henri-Barbusse » de la 14e Brigade internationale la Marseillaise. Après avoir combattu à Valsain, puis sur le front de Santa Maria de la Alameda, il fut tué à Aranjuez le 18 octobre1937 dans la bataille de Cuesta da la Reina.
Son frère François-Antoine donna le nom d’Aurèle à son garçon né en novembre 1938.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article134946, notice VITTORI Aurèle , version mise en ligne le 31 mai 2018, dernière modification le 5 décembre 2018.

SOURCES : Arch. RGASPI, Moscou, 545/6. — Rouge-Midi, 6 novembre 1937 (photo). — Le Soldat de la République, n°51, 14 octobre 1937. — AVER, Épopée d’Espagne, 1956. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément