VOILLOT Louis, Prosper

Par Pennetier Claude

Né le 17 octobre 1900 à Paris (XXe arr.), conseiller municipal communiste de Bondy (Seine, Seine-Saint-Denis).

fils d’un tourneur-décolleteur et d’une fleuriste, Louis Voillot, lui-même décolleteur puis chauffeur de taxi, fut élu le 12 mai 1935 conseiller municipal communiste de Bondy (Seine) sur la liste conduite par Henri Varagnat*. Il devint syndic du conseil municipal.
Selon Vincent Duguet, le PCF le mit à la tête d’une société commerciale dont le but "secret" était d’aider l’Espage républicaine.
Déchu de son mandat le 29 février 1940, il fut interné puis libéré après s’être désolidarisé de la politique de son parti. Il aurait signé en avril 1942 la deuxième « lettre ouverte » aux ouvriers communistes du Parti ouvrier et paysan français de Marcel Gitton*. Il participa néanmoins à la Résistance dans le département du Var.

Louis Voillot mourut le 10 février 1985 à Bondy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article134996, notice VOILLOT Louis, Prosper par Pennetier Claude, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 29 décembre 2020.

Par Pennetier Claude

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; vers. 10451/76/1. — Arch. Com. Bondy. — Deuxième « lettre ouverte » aux ouvriers communistes, s.d. [1942]. — Vincent Duguet, "Des Bondynois dans la Résistance", site Academica.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément