VOLUT Armand

Par Claude Pennetier

Né le 10 juillet 1880 à Sainte-Lunaise (Cher), fils d’un cultivateur, Armand Volut, instituteur depuis 1898, exerça en Lozère, Ariège, Haute-Garonne puis dans le Cher. En 1910, délégué du groupe socialiste des Aix-d’Angillon (Cher) au congrès départemental, il défendit le maintien de la candidature du socialiste Émile Dumas*, au deuxième tour, contre le républicain-radical Pajot. Ce dernier intervint auprès de la préfecture pour empêcher Volut d’obtenir un poste de titulaire dans la circonscription de Saint-Amand-Montrond. Volut fut membre suppléant du conseil fédéral socialiste de 1912 à 1914.

Après le congrès de Tours (décembre 1920), il adhéra au Parti communiste. L’administration préfectorale vit dans son influence l’explication du succès complet de la liste communiste aux élections municipales de 1925 à Saint-Christophe-le-Chaudry (canton de Châteaumeillant). Peu après, Armand Volut rejoignit le Parti socialiste SFIO. En 1932, ne pouvant « admettre le syndicalisme de secte de la CGTU », il se prononça « pour la plus large unité possible » et décida de cotiser au syndicat unitaire et au syndicat national, abandonnant ses responsabilités syndicales. Blâmé par le syndicat unitaire de l’Enseignement du Cher en février 1934, il démissionna.

Armand Volut mourut le 19 avril 1979 à Châteaumeillant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article135052, notice VOLUT Armand par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Cher, 23 M 263-268. — Arch. Syndicat unitaire de l’Enseignement du Cher. — L’Émancipateur. — L’Émancipation.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément