RICHARD Émile, Paulin, Charles, dit Grabuge

Né le 7 avril 1843 à Paris ; journaliste ; adhérent de l’AIT ; combattant de la Commune ; vice-président du Conseil municipal de Paris dont il faisait partie depuis 1886 ; franc-maçon — voir Thirifocq E. — mort fin décembre 1890.

Étudiant en médecine, il collabora en 1863 à la Rive Gauche, puis aux Écoles de France, au Réveil de Delescluze et au Réveil du Peuple, qui lui succéda, (18 avril-22 mai 1871), à La Marseillaise, etc... En 1868, il fonda le journal L’Ouest à Angers.
Il est possible qu’il y ait identité avec Richard, étudiant en médecine, un des premiers adhérents de l’Internationale en France et signataire, en février 1865, d’une déclaration de facture « ouvriériste » — voir Jean Aubert.
En juillet 1870, il signa le manifeste contre la guerre adressé aux travailleurs de tous pays (cf. Dict., t. IV, p. 45). Il appartenait alors à l’Internationale.
Le 4 septembre 1870, il fut désigné comme adjoint au maire du XVIIe arrondissement. Il démissionna un mois plus tard et devint chirurgien major au 54e régiment de Paris.
Après la Commune, il aurait été transporté. Cependant, d’après Le Gaulois du 3 juin 1890, il aurait siégé au conseil municipal de Boulogne-sur-Seine, de 1874 à 1881. Il fut, par la suite, conseiller municipal de Paris (1886) dont il fut élu vice-président le 20 février 1889.
Lors de ses obsèques, le gouverneur militaire de Paris répondit par dépêche au préfet de police, 28 décembre 1890 : « J’accorde volontiers compagnie de sapeurs pompiers si cela peut vous faire plaisir ».
En 1898, son fils Eugène était membre de la Jeunesse socialiste de la Seine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136015, notice RICHARD Émile, Paulin, Charles, dit Grabuge, version mise en ligne le 1er décembre 2010, dernière modification le 27 mai 2020.

SOURCES : Arch. PPo., B a/1242. — La Comune di Parigi, G. Del Bo, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément