KRAKUS Roman [KRAKUS Ignaz pseudonyme Roman]

Par Jean-Pierre Besse

Né en 1909 à Cracovie (Pologne), mort en 1970 ; résistant FTP MOI dans la région lyonnaise.

Ignaz Krakus s’engagea dans les Brigades internationales. Après la défaite des Républicains, il entra en France où il fut interné. Il réussit à s’évader et s’installa dans la région lyonnaise.

Entré dans la Résistance au sein des FTP-MOI, il fut technicien d’un groupe en 1942 et était chargé des dépôts d’armes. En 1943, il devint chef de détachement à Lyon puis fut nommé responsable militaire du Bataillon Carmagnole.
Arrêté le 25 mai 1944 à Lyon, il fut torturé mais réussit à s’évader dix sept jours plus tard. Le 15 juin 1944, il fut nommé responsable interrégional de l’état major sud et envoyé à Saint-Etienne. Recherché, il fut obligé de revenir très vite à Lyon.
Il créa le maquis de la Croix du Ban et participa à la Libération de la ville. Quelques jours après la libération, De Gaulle lui remit la Croix de guerre.

Il regagna son pays, entra dans l’armée et fut promu lieutenant colonel.

Il fut obligé de revenir en France quelques mois avant sa mort annoncée dans le journal de la Résistance dans son numéro de juillet-août 1970.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136076, notice KRAKUS Roman [KRAKUS Ignaz pseudonyme Roman] par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 19 décembre 2010, dernière modification le 19 décembre 2010.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Bruno Permezel, Résistants à Lyon, Villeurbanne et aux alentours, 2 824 engagements, Editions BGA Permezel, 2003.— Le journal de la Résistance, juillet-août 1970.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément