GUERRE Joseph

Par René Lemarquis, Claude Pennetier

Né le 13 juin 1910 à Cornimont (Vosges), mort le 6 juillet 1945 à Paris ; magasinier ; militant communiste à Danjoutin (Territoire de Belfort).

Fils d’un manœuvre et d’une bobineuse, Joseph Guerre fréquenta l’école primaire de dix à quatorze ans. Il commença à travailler en août 1924, son père quitta sa famille l’année suivante. Il fut successivement tisserand, manœuvre, magasinier dans des usines vosgiennes (Le Thillot, Saint Maurice) puis dans le Territoire de Belfort à Danjoutin (Alsthom). Exempté du service militaire il épousa Thérèse Gully, doubleuse, fille d’ouvriers et sympathisante communiste.

Syndicaliste CGT en 1936, Joseph Guerre adhéra au Parti communiste en octobre 1937 et fut affecté à la cellule Thorez de la section de Belfort (carte 1275.27). Il participa à toutes les manifestations de masse de 1930, 1936 et le 30 novembre 1938. Il s’affirmait sans instruction politique, lisant « un peu de tout » par intermittence. Parlant le dialecte alsacien il avait essentiellement une activité au syndicat CGT des métaux de Belfort où il remplissait bénévolement les fonctions de trésorier adjoint et de secrétaire administratif. Il était aussi vice-président des Amis de la Nature section cyclotourisme de la FSGT. Noté « A.S », il était proposé pour une école régionale en 1939.

Arrêté le 13 avril 1942 pour activité communiste, il fut condamné à 4 années de prison et 200 F d’amende. Il s’éjourna pendant deux ans à Clairveaux et Melun puis fut déporté en Allemagne, en avril 1944, aux camps de Buchenwald et Mauthausen. Touché par la tunberculose, il mourut le 6 juillet 1945 à Paris à l’hôpital de La Salpétrière puis fut inhumé à Danjoulin.
La cellule de son atelier prit le nom de cellule Joseph Guerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136155, notice GUERRE Joseph par René Lemarquis, Claude Pennetier, version mise en ligne le 19 janvier 2011, dernière modification le 30 mai 2021.

Par René Lemarquis, Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 495.270.5537, autobiographie du 30 décembre 1938. — Témoignages pour ne pas oublier 1940-1945. Des communistes dans la Résistance, 1966, Brochure réalisée par la Fédération du Parti communiste du Territoire de Belfort.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément