PHILIPPS Jean

Par Louis Botella

Syndicaliste Force Ouvrière chez les marins et dans les Bouches-du-Rhône ; secrétaire général de la Fédération FO des Inscrits maritimes.

Jean Philipps succéda à Pierre Ferri-Pisani à la tête de la Fédération confédérée des Syndicats d’Inscrits maritimes, lors de son deuxième congrès tenu les 25 et 26 septembre 1951 à Paris.

Il représenta sa fédération aux congrès de l’ITF (Fédération internationale des Travailleurs des Transports), qui ont eu lieu en juillet 1952 et en juillet 1954, respectivement à Stockholm et à Londres.

Lors de ce dernier congrès, Pierre Ferri-Pisani ne demanda pas le renouvellement de son mandat de membre du conseil général de l’ITF (le « parlement » de cette internationale entre deux congrès) et de membre de son comité exécutif.

Statutairement un siège fut réservé d’office à la France (en fait à Force Ouvrière, alors seule organisation française affiliée à l’ITF). Deux candidatures FO furent présentées, celle de Jean Philipps, probablement soutenu par Pierre Ferri-Pisani, et l’autre celle de Fernand Laurent, secrétaire général de la Fédération Syndicaliste FO des cheminots et opposant notoire et vigoureux aux prises de position du comité de vigilance méditerranéen de l’ITF, mis en place et animé par P. Ferri-Pisani. La délégation française n’ayant pas pu se mettre d’accord sur un nom (le Japon fut également dans la même situation), ce fut le congrès de l’ITF qui trancha : Fernand Laurent fut élu avec 156 voix contre 81 pour Jean Philipps. Signe certain que l’aura du comité de vigilance méditerranéen avait pâli au sein de cette internationale professionnelle.

Jean Philipps fut élu, en 1954, membre du comité de section de l’ITF pour les gens de mer ; il fut réélu lors du congrès ou des congrès suivants de cette internationale.

Il fut signalé en 1958 et en 1970 comme étant encore le secrétaire général de sa fédération lors de ses participations à des conférences internationales organisées par le BIT (Bureau international du Travail).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136248, notice PHILIPPS Jean par Louis Botella, version mise en ligne le 16 février 2011, dernière modification le 14 février 2014.

Par Louis Botella

SOURCES : Document établi, au début des années 2000, par le Centre de documentation Gabriel Ventejol de la CGT-FO pour le compte du CODHOS (Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale). — Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, 148 W 365.— Pressebericht de l’ITF, 16 juillet 1954. — Arch. de la Fondation Friedrich Ebert. — Rapports et comptes rendus des congrès de l’ITF. — Arch. de la Fondation Friedrich Ebert. — Conférence internationale du travail. — 41e session, Genève, 1958, Compte rendu des travaux, BIT Genève, 1959. — International labour conference, Fifty-fifth (maritime) session, Geneva, 1971.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément