KINTZLER Arthur

Par Léon Strauss

Militant SFIO de la section de Strasbourg-Cronenbourg (Bas-Rhin) ; résistant à Bordeaux ; déporté.

Résistant à Bordeaux, dénoncé par un traître, il fut arrêté par la Gestapo en 1943, détenu cent jours au secret au Fort de Hâ à Bordeaux, puis déporté durant 18 mois au camp de concentration de Buchenwald. Dans une lettre adressée à Eugène Imbs* après la libération du camp le 20 avril, il dit avoir échappé cinq fois à la mort, deux fois par maladie, deux fois lors des bombardements par les Américains et, à quelques heures près, au massacre par les SS. Selon lui, les communistes avaient priorité pour le rapatriement. Il attendait avec impatience de militer à nouveau. Rapatrié peu après à Bordeaux, il ne put rentrer à Strasbourg qu’en septembre 1946 en raison de la crise du logement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136308, notice KINTZLER Arthur par Léon Strauss, version mise en ligne le 22 février 2011, dernière modification le 22 février 2011.

Par Léon Strauss

SOURCES : La Presse libre, Strasbourg, 4 et 6 mai 1945, 14 septembre 1946.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément