KAROL Édouard

Par Françoise Olivier-Utard

Né le 20 août 1935 à Noyant (Allier), mort le 11 mai 1993 à Bischwiller (Bas-Rhin) ; tailleur ; communiste ; secrétaire de la section de Bischwiller du PCF, membre du comité fédéral du Bas-Rhin (1966- ?).

Édouard Karol était d’origine polonaise. Son père, Antoine, mineur, et sa mère, Malvina née Grapliewski, étaient venus en France avec leurs trois enfants, fuyant le chômage. La famille était catholique, sans opinions politiques connues.
Édouard Karol fit ses études primaires à La Machine, près de Nevers (Nièvre), puis fut placé en apprentissage chez un tailleur. Appelé au service militaire de 30 mois pendant la guerre d’Algérie, il fut envoyé dans la zone militaire française d’Allemagne à Offenbourg (Bade). Il en profita pour passer un CAP de tailleur au lycée technique du boulevard de la Victoire (aujourd’hui lycée Jean-Rostand) à Strasbourg (Bas-Rhin). Embauché à l’usine de confection Vestra, il s’installa en 1957 à Bischwiller (Bas-Rhin), grosse cité industrielle de l’Alsace du nord, où les activités textiles étaient importantes ainsi que les traditions ouvrières.
Edouard Karol se syndiqua à la CGT et devint délégué du personnel. Il adhéra au parti communiste en 1963 et y resta jusqu’à sa mort. Secrétaire de la section de Bischwiller, il fut élu au comité fédéral du Bas-Rhin en 1966, réélu en 1968. Il fut candidat suppléant de Charles Christmann aux élections législatives de janvier 1967 dans la circonscription de Haguenau.

En 1977, il s’installa à son compte comme fournisseur d’uniformes à Strasbourg, mais ne quitta pas Bischwiller.

Le 31 octobre 1957, il avait épousé à Strasbourg Jacqueline Banzet, née le 11 janvier 1934 à Strasbourg (Bas-Rhin). Le couple eut trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136341, notice KAROL Édouard par Françoise Olivier-Utard, version mise en ligne le 26 février 2011, dernière modification le 26 février 2011.

Par Françoise Olivier-Utard

SOURCES : Entretien avec sa veuve, le 9 avril 2001. – Documents de la fédération du Parti communiste du Bas-Rhin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément