LAMM Claudette, Marie [née EMMERICH Claudette, Marie]

Par Jean-François Lassagne

Née le 3 septembre 1944 à Amnéville (Moselle) ; vendeuse ; militante communiste ; conseillère générale de Moselle (1987-1992) ; membre de l’UFF ; militante associative.

Claudette Lamm
Claudette Lamm
Collection personnelle de Claudette Lamm.

Né le 13 mars 1908 à Völklingen (Sarre), son père Joseph Emmerich devint contremaître aux hauts-fourneaux de Rombas, car ayant quitté la Sarre, sa famille s’était installée à Amnéville (Stalheim) en Lorraine annexée. Homme de gauche en attente de la nationalité française, il fut déporté avec ses deux frères dans un camp à Berlin par les Allemands en 1940, puis emprisonné par les troupes françaises à la fin de la guerre. Au retour de déportation et invalide, Joseph Emmerich continua de travailler jusqu’en 1952, et mourut le 28 décembre 1970. Il avait épousé Lina Kehl en 1928 à Amnéville, où le couple s’installa et eut huit enfants. Lina Kehl était née le 22 novembre 1910 à Phalsbourg (Lorraine annexée), et après la mort de son père, enrôlé de force dans l’armée allemande durant la guerre de 14-18, elle quitta l’école à dix ans pour élever ses frères et sœurs, leur mère étant employée à divers petits boulots à Clouange où vivait la famille. Elle décéda le 4 mars 2005.

Ce fut à la suite d’une rencontre clandestine à Berlin entre les deux époux que Claudette Emmerich vit le jour le 3 septembre 1944, au moment de l’évacuation d’Amnéville pour Aboncourt, durant laquelle elle connut des difficultés d’alimentation. Par la suite, elle fréquenta l’école primaire et obtint le CEP en 1958, puis apprentie vendeuse, le CAP en 1961. Dès lors elle travailla dans le commerce d’abord à Amnéville et bientôt à Hagondange.

Le 20 mars 1965, elle épousa Claude Lamm, qui allait devenir maire d’Hagondange et conseiller général du canton des Maizières-Lès-Metz. Elle avait adhéré au PCF peu avant. À la naissance de leurs enfants Jean-Luc et Fabrice Lamm en 1966 et 1975, elle décida de se consacrer à eux et quitta son emploi. Elle suivit alors le travail de son époux Claude Lamm et fut à l’origine de plusieurs réalisations, parmi lesquelles le célèbre carnaval de la ville, dont elle devint la présidente d’honneur, ou encore la section de gymnastique d’entretien dont elle assura également la présidence. Membre de l’Union des Femmes Françaises, elle fut de toutes les manifestations et soutint les grèves, notamment dans la sidérurgie.

Lorsque survint le décès brutal de son époux en juillet 1987 à Quimper où le couple se trouvait en vacances, elle fut sollicitée par la fédération de Moselle du PCF pour le remplacer au conseil général. Hésitante, elle finit par se retrouver candidate, et élue lors d’une élection partielle en septembre, seule femme et seule communiste au conseil général de Moselle, où l’accueil fut d’autant plus correct que son époux y bénéficiait d’une grande estime. Dans le même temps, et jusqu’alors premier adjoint de Claude Lamm, Marcel Buchmann*, devint maire d’Hagondange. Par la suite en 1989, son fils Jean-Luc Lamm se trouva élu sur la liste communiste au conseil municipal, dont il était le benjamin. Candidate à nouveau aux cantonales de 1992, et arrivée en tête au premier tour, Claudette Lamm fut battue au second avec 45,83 % des voix, par le candidat de droite Jean-Claude Malher, probablement en raison de la concomitance des élections cantonales et régionales, qui favorisa une plus forte abstention au second tour.

Dès lors Claudette Lamm se retrouva au chômage, et après un stage de gestion commerciale, elle travailla dans différentes boutiques. Prenant ses distances avec la fédération de Moselle du PCF, elle quitta alors le parti, tout en conservant, nous confia-t-elle, ses idéaux communistes. Elle fut candidate aux municipales à Hagondange en 2001 et 2008 sur la liste de son fils Jean-Luc Lamm, la première fois sans étiquette, la seconde sous celle du Mouvement Démocrate. Elle prit sa retraite en 2004.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136427, notice LAMM Claudette, Marie [née EMMERICH Claudette, Marie] par Jean-François Lassagne, version mise en ligne le 15 mars 2011, dernière modification le 15 janvier 2022.

Par Jean-François Lassagne

Claudette Lamm
Claudette Lamm
Collection personnelle de Claudette Lamm.

SOURCES : Entretiens avec Claudette Lamm. — Archives personnelles de Claudette Lamm. — Archives de la fédération de Moselle du PCF.

ICONOGRAPHIE : Collection personnelle de Claudette Lamm.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément