LACOUX Léopold, Roger

Par Jacques Girault

Né le 16 octobre 1897 à Saint-Sulpice-de-Ruffec (Charente), mort le 23 septembre 1982 à Vaux-sur-Mer (Charente-Maritime) ; instituteur puis professeur en Charente ; résistant.

Roger Lacoux naquit au village de Chez Chenon, où ses parents, Célestin Lacoux et Mélina Fradin, étaient cultivateurs. Il entra à l’École normale d’instituteurs d’Angoulême (Charente) en 1915.

Il fut incorporé le 9 janvier 1916 et alterna des passages aux armées et à l’intérieur sous les ordres du général commandant en chef, au 4e régiment des chasseurs d’Afrique puis au 22e Dragons. Il fut démobilisé le 1er octobre 1919 et termina sa scolarité à l’école normale en 1919-1920.

Léopold Lacoux se maria en août 1920 à Saint-Sulpice-de-Ruffec. Le couple eut un enfant

Il exerça en tant instituteur dans diverses communes de Charente. D’abord à Villejésus en 1920-1921 puis, ayant obtenu le certificat d’aptitude à l’enseignement agricole en 1923, il enseigna les sciences aux écoles primaires de Rouillac en 1923-1924, puis de Chasseneuil en 1925-1928. Titulaire d’un diplôme de chimiste agricole, il obtint une licence ès sciences à la faculté de Poitiers (SPCN en 1927, certificats de chimie agricole en 1928, de botanique en 1929, de zoologie en 1930, de mathématiques générales en 1932), ce qui lui permit de devenir professeur adjoint (1928-1931) à l’EPS de Chasseneuil, avant d’y être titularisé comme professeur, chargé notamment de l’enseignement agricole.

Il fut mobilisé de février à juillet 1940. Ayant participé à la Résistance, Roger Lacoux siégea dans la nouvelle municipalité provisoire de Chasseneuil installée le 22 septembre 1944. Détaché auprès du Comité départemental de Libération en octobre 1944, il présida la commission départementale de ravitaillement et fut le secrétaire général du comité d’action agricole, chargé de la réorganisation des coopératives agricoles de Charente et de la création des syndicats agricoles pour la Confédération générale de l’agriculture dont il fut le candidat aux élections à l’Assemblée nationale constituante en 1945. Il fut également élu conseiller municipal en mai 1945 et premier adjoint de l’ancien maire, Edouard Pascaud, remplacé en 1941 par un délégué spécial.

Lors d’une inspection générale, le rapport à la suite d’une enquête de l’inspecteur d’académie signalait qu’il n’avait pas d’activité politique. Retraité depuis 1958, il habitait Saint-Sulpice par Verteuil.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136430, notice LACOUX Léopold, Roger par Jacques Girault, version mise en ligne le 17 mars 2011, dernière modification le 1er juin 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17/ 27008. — Arch. Dép. Charente, état civil et registre matricule classe 1917. — Site histoire contemporaine de Chasseneuil-sur-Bonnieure. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément