LADEBAT Jean, Camille

Par Jacques Girault

Né le 18 juillet 1901 à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), mort le 22 mars 1976 à Agen (Lot-et-Garonne) ; professeur ; militant socialiste dans les Pyrénées-Atlantiques, adjoint au maire d’Orthez.

Ladebat au service militaire en 1924.
Ladebat au service militaire en 1924.

Fils d’instituteurs, Jean Ladebat entra à l’École normale d’instituteurs de Lescar en 1917, puis effectua une quatrième année de scolarité à l’Ecole normale d’instituteurs de Toulouse (1920-1921) pour préparer l’École normale supérieure de Saint-Cloud à laquelle il fut admissible. Il fut reçu au certificat d’aptitude à l’enseignement de la gymnastique et à la première partie du certificat d’aptitude au professorat des écoles normales et des écoles primaires supérieures (mathématiques-physique). Nommé instituteur délégué aux EPS de Saint-Junien (Haute-Vienne) en 1921, de Dax (Landes) en 1922, il devint professeur adjoint dans cet établissement en 1927 avant d’être nommé à l’EPS d’Orthez en 1929 où il fut tour à tour chargé d’enseignement, professeur licencié en 1952 avant de prendre sa retraite dans l’établissement devenu lycée municipal en 1961 comme professeur certifié.

Jean Ladebat effectua son service militaire en 1924 comme élève officier de réserve à l’école d’artillerie puis à Rennes. Il se maria en août 1926 à Oloron-Sainte-Marie (Basses-Pyrénées) avec une institutrice. Sans enfant, le couple accueillit au début de la guerre deux enfants orphelins et adopta une fille. Son épouse termina sa carrière comme directrice du collège d’enseignement général de jeunes filles d’Orthez. Veuf en 1961, il se remaria religieusement en juillet 1971 à Villeneuve-sur-Lot et Pujols (Lot-et-Garonne) avec une directrice d’école d’Orthez, retraitée.

Jean Ladebat, membre du Syndicat du personnel de l’enseignement secondaire, fut gréviste le 30 novembre 1938.

Mobilisé le 4 septembre 1939 comme lieutenant, fait prisonnier sur le front d’Alsace, il resta en captivité en Allemagne (oflag III C) du 22 juin 1940 au 20 avril 1945.

Jean Ladebat adhéra au Parti socialiste SFIO à son retour en France et fut le secrétaire de la section socialiste SFIO d’Orthez dans les années 1950-1960. Élu conseiller municipal d’Orthez en 1947, premier adjoint au maire jusqu’en 1953, il participa à diverses commissions (finances, instruction publique, sports, travaux publics, édifices communaux, rues et promenades, fêtes). Il fut candidat au Conseil général en 1958.

Il était membre actif de la section des anciens prisonniers de guerre, de l’Union sportive d’Orthez dont il fut le secrétaire puis le vice-président, de la société de chasse. Il participa à la fondation de l’Amicale laïque qu’il présida de 1960 à 1970, tout en étant le vice-président de la Fédération départementale des œuvres laïques. Champion de France de quilles de neuf, il fut l’auteur de pièces de théâtre et des nouvelles en béarnais dont La Houn de Oucheprim.

Ses obsèques furent religieuses. En mai 1996, son nom fut donné à une Maison de quartier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136443, notice LADEBAT Jean, Camille par Jacques Girault, version mise en ligne le 21 mars 2011, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Jacques Girault

Ladebat au service militaire en 1924.
Ladebat au service militaire en 1924.
Ladebat en septembre 1924.
Ladebat en septembre 1924.
Ladebat dans les années 1970.
Ladebat dans les années 1970.

SOURCES : Arch. Nat., F17/27856. — OURS et Fondation Jean Jaurès, 12 EF 64, archives des fédérations socialistes des Basses-Pyrénées- Pyrénées-Atlantiques. — Presse locale. — Renseignements donnés par la famille de l’intéressé (Jean-Pierre Guilhembet) et la mairie d’Orthez.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément