DESSEIGNE Maurice, Alphonse

Par Claude Pennetier

Né le 19 juillet 1937 à Cours (Rhône)  ; cadre supérieur des PTT ; informaticien ; syndicaliste CGT des PTT.

Le père de Maurice Desseigne fut d’abord boulanger, mais fit rapidement faillite. Mobilisé en 1939 et démobilisé en 1940, il entra comme ouvrier à Rhône-Poulenc. En 1943, pour échapper au STO, il s’engagea dans la police nationale et y resta jusqu’à sa retraite.

Sa mère, d’abord tisseuse à Saint-Vincent de Reins (Rhône), fut ouvrière à la Rhodiacéta, à Lyon, puis femme de ménage jusqu’à sa retraite.

Maurice Desseigne fit ses études primaires à l’école religieuse de Saint-Vincent de Reins et ses études secondaires dans un collège catholique de Lyon jusqu’à son baccalauréat. Entré en 1955 à la faculté de droit de Lyon, il y suivit les cours de première année de licence, cursus qu’il poursuivit à la faculté de droit de Paris après avoir, en 1956, contraint de gagner sa vie, passé avec succès le concours d’inspecteur-élève des PTT.

À l’issue de son cours de formation, il effectua son service militaire de novembre 1958 à mars 1961, en grande partie en Algérie au 45e régiment des Transmissions à Maison Carrée, pèrès d’Alger ?

À son retour, il fut réintégré au bureau de poste de Draveil (Seine-et-Oise, Essonne). En 1962, il fut muté à sa demande aux Chèques Postaux de Paris, puis au service informatique de la Direction des Services Financiers, au ministère des PTT.

Adhérent à la CGT depuis 1962, son activité syndicale s’exerça d’abord parmi les informaticiens. En 1967, il réussit le concours d’inspecteur principal des PTT.

De 1967 à 1969, il effectua un séjour de coopération technique en Tunisie.

À son retour, il étendit son activité aux cadres supérieurs et prit des responsabilités à la direction de la Section Nationale des Cadres Supérieurs des PTT. À ce titre, il fut élu au bureau fédéral de la Fédération CGT des PTT en 1970, responsabilité qu’il assumera jusqu’en 1988.

Membre de la direction du Syndicat du ministère des PTT, il prit une part active à la conduite de la grève d’octobre-novembre 1974.

En 1975, il fut l’un des membres fondateurs de l’Union Fédérale des Cadres, au sein de laquelle il fut plus particulièrement chargé de l’activité parmi les cadres supérieurs et les agents contractuels, ainsi que, dans le domaine de la communication, de la publication du Flash-Cadres.

Il adhéra au Parti communiste français en 1965, à la cellule d’entreprise du ministère des PTT, et le quitta en 1988, en désaccord avec l’orientation prise dans cette période.

Retraité en 1993, Maurice Desseigne est, depuis 2000, l’un des animateurs de l’Institut d’Histoire Sociale de la Fapt, présidé à sa création par Serge Lottier puis, depuis 2015, par Patrick Bourgeois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136464, notice DESSEIGNE Maurice, Alphonse par Claude Pennetier, version mise en ligne le 6 octobre 2015, dernière modification le 5 décembre 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES  : Rencontre avec le militant en janvier 2011. — IHS-CGT FASP. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément