LAFFARGUE Marie, Louise, Lucile, Jeanne, Madeleine

Par Jacques Girault

Née et morte à Cénac (Dordogne) devenu Cénac et Saint-Louis, 5 juillet 1988 - 26 janvier 1976 ; professeure ; militante syndicaliste du SNES à Paris.

Fille d’un négociant, Madeleine, prénommée parfois Marie-Louise, Laffargue, élève du cours secondaire de jeunes filles de Brive (Corrèze), titulaire du brevet supérieur, prépara le concours de l’École normale supérieure au lycée de jeunes filles de Toulouse. Après son échec, elle devint maîtresse d’internat au lycée de jeunes filles du Puy (Haute-Loire) en 1909. Son dossier comprenait de nombreuses lettres de recommandation de députés et de sénateurs. Elle fut nommée déléguée répétitrice (lettres) au collège de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) où elle enseigna de 1913 à 1917. Répétitrice aux lycées de jeunes filles de Brest (Finistère) en 1917, de Bordeaux (Gironde) en 1919, elle fut nommée répétitrice au lycée Jules Ferry à Paris en 1920, où étant devenue chargée d’enseignement, elle resta jusqu’à sa retraite en 1953.

Militante du Syndicat national de l’enseignement secondaire, Madeleine Laffargue fut élue suppléante à la commission administrative paritaire nationale de sa catégorie en 1948 et en 1952 et fut candidate sur la liste C conduite par les partisans de FO aux élections à la CA nationale du SNES en 1951.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136466, notice LAFFARGUE Marie, Louise, Lucile, Jeanne, Madeleine par Jacques Girault, version mise en ligne le 28 mars 2011, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17/ 25582.— Arch. IRHSES (CAP, CAN, L’Université syndicaliste. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément