KAESS Valentin [ François, Valentin]

Par Léon Tinelli

Né le 7 octobre 1901 à Troyes (Aube), mort le 10 avril 1967 à Mulhouse (Haut-Rhin) ; ouvrier textile, puis métallurgiste à Mulhouse ; syndicaliste CGT, socialiste SFIO, résistant condamné aux travaux forcés.

Valentin Kaess était le plus jeune des six enfants issus du mariage de Jean Kaes, maître fileur d’origine alsacienne, (manoeuvre selon l’acte de naissance)et de Françoise Heilammer. La famille revint à Mulhouse (alors en Alsace-Lorraine annexée à l’Allemagne) en 1902. Après sa scolarité à l’école primaire allemande, le jeune Valentin entra en 1915 comme apprenti tourneur à la SACM (Société alsacienne de constructions mécaniques).

Obligé d’arrêter son apprentissage pour soutenir sa famille, il travailla au Deutscher Hilfdienst (Service auxiliaire allemand) de janvier à novembre 1918. En avril 1919, il fut embauché comme manœuvre chez Frey et Cie à Mulhouse et y resta jusqu’en 1940. Membre du syndicat du Textile CGT depuis 1931, il a adhéré au Parti socialiste SFIO en 1933. Il fut élu délégué du personnel en 1936.

Mobilisé le 16 avril 1940, il fut fait prisonnier par le troupes allemandes le 24 juin 1940. Libéré en tant qu’Alsacien le 18 juillet 1940, il revint à Mulhouse. Il occupa divers emplois, puis fut embauché le 29 janvier 1941 chez ELMAG (ex-SACM) et anima la résistance dans l’usine avec Aloyse Bohler et Frédéric Koch . Il fut approché par Marcel Stoessel en novembre 1941 pour diffuser le journal syndical Der Freie Gewerkschaftler et, par la suite, L’Humanité clandestine. Selon l’enquête de la Gestapo, il a « acheminé des tracts et des journaux clandestins à ses camarades de travail Robert Klein, Jacques Boeglin et Théo Becker, ainsi qu’au cheminot Armand Millio, de Mulhouse. »
Le 19 mars 1943, il fut condamné à six ans de travaux forcés pour activité illégale favorisant l’ennemi et haute trahison.

Il s’était marié à Mulhouse en octobre 1925 avec Joséphine, Charlotte Seger.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136470, notice KAESS Valentin [ François, Valentin] par Léon Tinelli, version mise en ligne le 28 mars 2011, dernière modification le 19 mai 2011.

Par Léon Tinelli

SOURCES : Léon Tinelli, L’Alsace résistante, Strasbourg, 2002, p.59, 73, 80.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément