LACOMBE Georges

Par Jacques Girault, Pascal Leroy

Né le 14 avril 1932 à Fumel (Lot-et-Garonne), mort le 26 septembre 2008 à Montauban (Tarn-et-Garonne) ; instituteur ; militant socialiste, adjoint au maire de Montauban ; responsable laïque dans le Tarn-et-Garonne.

Fils d’une couturière et d’un mécanicien, Georges Lacombe, titulaire du baccalauréat, devint instituteur suppléant puis titulaire dans le hameau de Nouguy (lieu-dit de Lauzerte), à Saint-Amans (lieu-dit de Molières), avant d’obtenir une direction d’école à Lavit-de-Lomagne. Il fut nommé instituteur à Négrepelisse en 1960 puis à l’école Gasseras à Montauban jusqu’en 1976. Il obtint en 1977 une licence et une maîtrise de droit. Professeur d’enseignement général des collèges de 1977 à sa retraite en 1987 (Lettres, Histoire et Géographie), rattaché à un collège de Montauban, il n’enseigna pas puisqu’il était détaché.

Georges Lacombe effectua son service militaire en Algérie de 1957 à 1960. Il se maria en avril 1957 à Montauban avec une employée de bureau. Le couple eut trois enfants et divorça en 1979. Lacombe se remaria en avril 2006 à Corbarieu (Tarn-et-Garonne) avec conservatrice de bibliothèque retraitée.

Militant actif de la section départementale du Syndicat national des instituteurs, habitant Montauban, Georges Lacombe, nommé à la Fédération des œuvres laïques en octobre 1962, réorganisa l’USEP et l’UFOLEP. Il devint le secrétaire général de la FOL en 1967 et le demeura jusqu’en 1987. Pendant son mandat, il organisa le championnat de football, des sorties à la neige, fit acheter un vieil hôtel de Porté-Puymorens pour en faire « Altitude 2000 », organisa des stages de voile sur le lac de Pareloup à Salles-Curan (Aveyron), créa un centre aéré à Lériet par Castelsarrasin, dans le Tarn-et-Garonne. Il créa en 1974 un centre culturel auprès de la FOL en collaboration avec la mairie de Montauban, qu’il dirigea jusqu’en 1989. Il organisa en 1981 la commémoration du centenaire des lois scolaires laïques.

Militant du Parti socialiste SFIO depuis 1962, Georges Lacombe fut élu membre de la commission exécutive lors du congrès de la fédération socialiste SFIO, le 21 janvier 1968. En 1971, il était le responsable de la commission « Education, formation, culture ».

Il fut élu conseiller municipal de Montauban en 1971 et réélu en 1977. Réélu en 1983, il devint adjoint au maire, délégué à l’urbanisme, responsabilité renouvelée en 1989. Il démissionna du conseil municipal, le 20 mars 1996. Pendant ces mandats, sous sa responsabilité, furent réalisés le Plan d’occupation des sols, l’aménagement de rues piétonnières dans le centre-ville, l’aménagement du vallon de la Mandoune et la mise en service de l’ascenseur, la construction du parking de la place Franklin Roosevelt, la réhabilitation du centre ancien de Villenouvelle et de son habitat, la mise en place du secteur sauvegardé. Il participa également à la rénovation de l’ancien collège et présida la commission départementale de conciliation de contentieux d’urbanisme et de plan d’occupation des sols en 1992. Il présida le Centre de formation des apprentis de 1983 à 1996 qui devint un exemple souvent cité. Il initia une table ronde en décembre 1972 pour créer un Office départemental du Tourisme et présida le Syndicat d’Initiative de Montauban en 1976. Organisateur d’un championnat de tennis de table en Tchécoslovaquie, de l’exposition « Gutenberg » dans les locaux du centre culturel en 1981, d’un hommage à Jeanbon Saint-André et inauguration d’un buste à Mayence en 1984, il participa à la réalisation du timbre de Montauban en 1981.

Georges Lacombe fut candidat aux élections législatives en mars 1973, aux élections cantonales en septembre 1973 et en mars 1992.

Par la suite, il quitta Montauban pour aller habiter Corbarieu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136492, notice LACOMBE Georges par Jacques Girault, Pascal Leroy, version mise en ligne le 31 mars 2011, dernière modification le 1er juin 2021.

Par Jacques Girault, Pascal Leroy

SOURCES : Arch. Mun. Montauban. — Fondation Jean Jaurès, 12 EF 82. — Presse syndicale. — Renseignements fournis par Monique Hillenmeyer-Lacombe, son épouse. — Notes de Jacques Santoul (Office de Tourisme), de Roselyne Bedenes, responsable du Service Documentation de la ville de Montauban.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément