LAGARDE Marie-Rose [née BARRE Marie, Rose, dite]

Par Jacques Girault

Née le 12 octobre 1923 à Lachapelle-Auzac (Lot), morte le 27 juillet 2012 à Perpignan (Pyrénées-Orientales) ; institutrice dans le Lot ; militante communiste.

Fille d’un exploitant agricole et d’une institutrice, Marie-Rose Barre, après une scolarité secondaire au lycée Clément Marot à Cahors, participa à la Résistance sous le pseudonyme de « Françoise ». Devenue institutrice dans divers postes du Lot, elle fut nommée institutrice à Souillac.

Marie-Rose Barre adhéra au Parti communiste français en 1945. Elle se maria en octobre 1945 à Gourdon (Lot) avec Robert Lagarde, résistant, arrêté à Gourdon, déporté à Dachau. Devenu employé chez un marchand de cycles de Gourdon, indiqué « métallurgiste » dans les archives du PCF, il était en 1954 membre du bureau fédéral du PCF. Il fut élu conseiller municipal et adjoint au maire de Souillac en 1959 et effectua plusieurs mandats.

Secrétaire de la section communiste de Souillac, Marie-Rose Lagarde fut élue au comité de la fédération communiste du Lot en 1953. Elle ne fut pas réélue par la conférence fédérale de 1956. Elle était aussi la secrétaire du groupe de l’Union des femmes françaises de Souillac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136498, notice LAGARDE Marie-Rose [née BARRE Marie, Rose, dite] par Jacques Girault, version mise en ligne le 31 mars 2011, dernière modification le 29 mai 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Notes de Georgette Delpech.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément