LAILLER Edmond, François, Marie

Par Alain Dalançon

Né le 15 août 1889 à Saint-Céneré (Mayenne), mort le 21 août 1945 au Kremlin-Bicêtre (Seine) ; professeur des classes élémentaires ; résistant, déporté, mort des suites de sa déportation.

Son père, François Lailler, était employé aux chemins de fer, sa mère, née Marie Hervé, était sans profession. Edmond Lailler devint instituteur et fit la guerre comme lieutenant dans un régiment d’infanterie, Il épousa le 30 avril 1918 à Guéméné-Penfao (Loire-Atlantique) Eugénie Moyon avec laquelle il eut quatre enfants.

Professeur des classes élémentaires au lycée de garçons de Rennes (Ille-et-Vilaine) dans les années 1930, il était également expert en écriture auprès des tribunaux.

Durant l’Occupation, François Lailler entra dans la Résistance active. Membre du réseau « Centurie » depuis juin 1943, il était le responsable départemental des maquis sous le pseudonyme de « Bronne » en juillet ou août 1943 jusqu’à son arrestation, le 21 décembre 1943 à Rennes. Déporté de Compiègne le 28 juillet 1944, il arriva le 31 juillet au KL Neuengamme, matricule 40276, il fut, le 15 avril 1945, transféré au camp de Drütte-Salzgitter, puis à celui de Ravensbrück où il fut libéré le 30 avril 1945. Rentré en France, il décéda à l’hôpital de Kremlin-Bicêtre, où il était depuis le 26 juin pour tuberculose pulmonaire contractée pendant sa déportation. Il fut homologué, à titre posthume, commandant FFI en janvier 1948.

Son nom fut donné à une rue de Rennes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136549, notice LAILLER Edmond, François, Marie par Alain Dalançon, version mise en ligne le 4 avril 2011, dernière modification le 28 mai 2021.

Par Alain Dalançon

SOURCES : BAVCC, Caen, dossier 21P471746. — Archives IRHSES (L’Université syndicaliste). — Liste des déportés politique de la Mayenne. — Notes de Jean-Pierre Besse et de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément