LE BIDEAU Louis, Jules, Marie

Par Alain Prigent

Né le 28 septembre 1897 à Dinard (Ille-et-Vilaine), mort le 10 octobre 1990 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) ; ouvrier menuisier ; militant de la CGTU puis de la CGT ; candidat communiste aux élections législatives de 1936 et aux sénatoriales en Ille-et-Vilaine en 1959 et en 1962.

Fils d’un cordonnier et d’une blanchisseuse, Louis Le Bideau, ouvrier menuisier de la Richardais (Ille-et-Vilaine), fut très marqué physiquement par la Grande Guerre d’où il revint très handicapé. Il fut un responsable de la CGTU et du Parti communiste à Dinard avant 1939. Candidat communiste lors des élections législatives de 1936 dans la deuxième circonscription de Saint-Malo, il obtint 522 voix au premier tour contre 2 363 au socialiste Jézéquel qui se retira au deuxième tour au profit du républicain de gauche Garault. Le Bideau qui s’était maintenu obtint 1 071 voix. Il fut de nouveau candidat du PC au conseil général dans le canton de Dinard en octobre 1937 et obtint 192 voix contre 238 au socialiste Maussion lui-même largement battu dès le premier tour.

Il fut candidat titulaire aux élections sénatoriales en Ille-et-Vilaine en avril 1959 et en 1962. La direction du PCF chargea Albert Ouzoulias* d’organiser l’exfiltration d’Henri Alleg incarcéré dans une cellule du CHU de Rennes dans la nuit du 1er au 2 octobre 1961. Après avoir été caché chez Alice et Guillaume Perron*, militants rennais du PCF, il fut hébergé chez Louis Le Bideau pendant une semaine.

Il se maria le 23 août 1919 avec Renée Le Roux et le 12 juin 1947 à Pleurtuit (Ille-et-Vilaine).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136588, notice LE BIDEAU Louis, Jules, Marie par Alain Prigent, version mise en ligne le 27 juillet 2011, dernière modification le 5 septembre 2011.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. Dép. Ille-et-Vilaine, 3 M 40 et 3 M41. — Arch. comité national du PCF. — Bretagne Nouvelle, hebdomadaire des fédérations du PCF de Bretagne (1968-1981). — Regards sur l’Ille-et-Vilaine, supplément de l’Humanité Dimanche, (Année 1960), N°841, 4 octobre 1964.— Jeanne Roquier-Drouillas, Renée Thouanel-Drouillas, Emile Drouillas, dit Laporte, militant ouvrier, à compte d’auteur, Rennes, 1978, 224 p. — Henri Alleg, Mémoire algérienne, Editions Stock, 2005. — État-civil précisé par la mairie de Dinard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément