ESCAFIT Pierre, Jean, Paul

Par Jacques Girault

Né le 12 avril 1930 à Auch (Gers), mort le 12 janvier 2011 à Cagnes-sur-mer (Alpes-Maritimes) ; conseiller d’administration scolaire et universitaire ; militant syndicaliste du SNIEN ; militant socialiste.

Présentation de l’opération Venicia
Présentation de l’opération Venicia
de gauche à droite, Jean Gazol, Christian Hébrard, Pierre Escafit

Fils d’instituteurs, Pierre Escafit effectua ses études primaires et secondaires à Fourcès, à Biron, à Mirande et à Auch avant d’obtenir une licence de droit en 1952 à la faculté de Droit de Toulouse. Il débuta comme adjoint des services économiques au centre d’apprentissage Sully à Beaumont-de-Lomagne (Tarn-et-Garonne) entre 1953-1955 puis agent comptable gestionnaire de celui du « château de la Roussière » à Echemire (Maine-et-Loire) de 1955 à 1958. Devenu attaché d’administration scolaire et universitaire, il exerça comme agent comptable gestionnaire du collège technique Bayard à Toulouse de 1958 à 1968 puis, devenu attaché principal, comme directeur de la résidence universitaire Chapou à Toulouse de 1968 à 1981. Il dirigea de février 1981 à 1986 la résidence universitaire Jean Médecin à Nice. A partir de 1986, il bénéficia d’une décharge syndicale complète jusqu’à sa retraite en 1993 comme conseiller d’administration scolaire et universitaire (branche d’administration financière) rattaché administrativement au lycée technique Jean Macé à Vitry-sur-Seine.

Pierre Escafit se maria en septembre 1958 à Angers (Maine-et-Loire). Le couple eut deux garçons et une fille. Son épouse mourut en 1997. Il se remaria en juin 2000 à Paris (Ve arr.) avec Marie-Paule Pace, née le 18 mai 1948 à Alger, licenciée en droit, secrétaire académique du SNIEN (1983-1989), secrétaire nationale du SNIEN puis de l’AetI (1990-2003), secrétaire de la section de la FEN des Alpes-Maritimes (1985-1988).

Dans l’académie de Toulouse, Escafit fut élu, en 1967, secrétaire académique du Syndicat national de l’intendance universitaire, devenu Syndicat national de l’intendance de l’Éducation nationale. Membre des commissions administratives nationales des syndicats successifs, il devint membre du secrétariat national du SNIEN de 1977 à 1990. Parallèlement, il fut le secrétaire de la section départementale (tendance « Unité, Indépendance et Démocratie ») de la Fédération de l’Éducation nationale en Haute-Garonne, de 1973 à février 1981. Il eut la charge d’organiser le congrès national de la FEN à Toulouse en 1980. Élu au Conseil fédéral national de la FEN en 1982 au congrès d’Avignon sur le contingent de la majorité fédérale, il fut désigné à ce même CFN sur le contingent du SNIEN aux congrès de Lille (1985) et de La Rochelle (1988). Au sein du SNIEN, à partir de 1977, dirigeant d’une alliance majoritaire entre militants UID et militants du Front unique ouvrier sous la bannière « Union pour le SNIEN » qui recueillait plus de 80% des voix, responsable du secteur de l’enseignement supérieur, des œuvres, de la vie syndicale, puis à partir de 1982 de la formation syndicale, il publia plusieurs textes administratifs de référence, notamment sur les retraites des fonctionnaires.

Membre de Solidarité laïque, Pierre Escafit fut administrateur et trésorier national de la Mutuelle Assurances Élèves. Vice-président du conseil d’administration de la CAMIF, chargé du secteur « collectivités », il participa à la délégation de la coopérative au Conseil économique et social.

Il adhérait au Parti socialiste SFIO puis au Parti socialiste et, à la fin de sa vie, restait membre de la section socialiste de Roquefort-les-Pins où il habitait avec son épouse depuis sa retraite. Ami d’Alain Savary, privilégiant l’engagement et l’indépendance syndicales, il refusa en 1978 d’être son suppléant quand ce dernier se présenta aux élections législatives en Haute-Garonne.

Escafit avait donné son nom pour parrainer l’HIMASE (Association d’histoire des militants associatifs et syndicalistes de l’Éducation).

Ses obsèques civiles se déroulèrent au cimetière d’Auch le 18 janvier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136709, notice ESCAFIT Pierre, Jean, Paul par Jacques Girault, version mise en ligne le 11 avril 2011, dernière modification le 5 août 2021.

Par Jacques Girault

Présentation de l'opération Venicia
Présentation de l’opération Venicia
de gauche à droite, Jean Gazol, Christian Hébrard, Pierre Escafit
Congrès de la FEN à La Rochelle en 1988, la délégation du SNIEN
Congrès de la FEN à La Rochelle en 1988, la délégation du SNIEN
premier rang, de gauche à droite, cravate sombre, Pierre Escafit, Marie-Paul Pale, Pierre Desvergnes, Jean-Claude Eugénée.

Sources : Renseignements fournis par Marie-Paule Escafit, par Jean Desvergnes, par le Centre Aigueperse (UNSA éducation) et par Jean-Paul Roux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément