LE CHANOINE Paul, Alphonse

Par Alain Prigent

Né le 20 octobre 1899 à Les Pieux (Manche), mort le 13 avril 1971 à Coutances (Manche) ; comptable ; membre du comité régional des Côtes-du-Nord [Côtes d’Armor] du PC (1937-1939) ; interné à Voves, Pithiviers puis La Rochelle.

Fils d’un préposé des douanes. , il exerçait la profession de comptable à Saint-Brieuc où il vivait avec ses deux enfants avant la 2e guerre mondiale. Il épousa Lucienne Duchastel, ménagère.

Secrétaire du syndicat des locataires, il participa à la création de la section départementale du Comité Mondial contre la Guerre et le Fascisme, groupement chargé de collecter des fonds en faveur des Républicains puis des réfugiés espagnols. Secrétaire du rayon de Saint-Brieuc du PC en 1938, il fut membre du comité régional de 1937 à 1939. Le décès d’Yves Flouriot*, le 1er septembre 1939, qui jouissait d’une grande autorité morale, contribua à désorganiser encore d’avantage les structures du PC qui avaient affectés par la mobilisation générale. Le Chanoine, sergent comptable mais sans affectation, le remplaça. Il fut l’objet d’une perquisition le 23 septembre 1939.

Les vétérans du PC considéraient dans les années 70 qu’il avait trahi l’organisation. Il n’apparut plus dans les structures clandestines du PC. Il fut arrêté le 16 juillet 1943 à la suite des sabotages sur les lignes SNCF à Yffiniac (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), il fut interné avec une vingtaine d’autres militants à Voves. Il fut transféré à Pithiviers le 18 mars 1943 puis La Rochelle. Employé par les Allemands comme chef comptable au bureau des payements, il fut muté le 2 mars 44 au camp d’Alleu La Rochelle, où il travailla pour l’organisation TODT.

Au début de la guerre, il quitta son épouse et ses deux enfants.
On ignore s’il revint dans les Côtes-du-Nord à la Libération.

Sa fille Paule Le Chanoine* fut une militante de la CGT et du PCF jusqu’à son départ pour la Normandie en 1954.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136768, notice LE CHANOINE Paul, Alphonse par Alain Prigent, version mise en ligne le 25 avril 2011, dernière modification le 2 mai 2011.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 1M362, 2W126, 2W130, 2W238. — Christian Bougeard , Le choc de la deuxième guerre mondiale dans les Côtes-du-Nord, thèse de doctorat d’État, Rennes II, 1986.
— Alain Prigent, Histoire des communistes des Côtes-du-Nord (1920-1945), Saint-Brieuc, 2000.
— État civil précisé par la mairie de Les Pieux (Manche).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément