KUHN Alice [épouse EGLER]

Par Jean-Marie Conraud

Née le 15 juillet 1934 à Pfastatt (Haut-Rhin) ; ouvrière en confection ; militante jociste ; présidente de la Fédération JOCF des mines de potasse du Haut-Rhin.

Fille d’un cimentier qui devint chef de chantier et d’une mère au foyer, Alice Kuhn avait trois frères et deux sœurs. Elle commença un apprentissage de couture dans un centre de formation et fut embauchée en 1953 à l’usine Winter, qui fabriquait des rideaux. Elle travaillait à l’atelier de préparation et de couture. Elle adhéra alors à la JOC en participant à la mise en place d’une section dans son village. Cette section comprenait une section « jeunes », une section « apprenties » et une section pour les 12-14 ans. Un peu plus tard, elle participa à la création d’un secteur JOCF dans le bassin minier et fut responsable fédérale, chargée des apprenties (14-17 ans), puis présidente de la fédération des mines de potasse en 1957. Elle fut déléguée au rassemblement international de Rome en 1957, au premier congrès départemental « mixte » et anima différentes enquêtes-campagnes. Elle quitta la JOCF pour se marier à Richwiller (Haut-Rhin), le 24 décembre 1960 avec Yves Egler, militant syndical à la CFDT. Elle allait donner naissance à une fille.

En 1965, Alice Egler quitta son emploi et travailla dans un commerce appartenant à son frère jusqu’en 1983. À cette date, elle commença une formation à l’association « Retravailler en Alsace » pour obtenir un CAP en couture puis, en1985, entreprit une autre formation à INFAC dans le but de gérer une structure destinée à accueillir des enfants. Elle participa alors à la création d’un lieu d’accueil 24 heures sur 24 à Mulhouse (Haut-Rhin), qui employait une trentaine de personnes et dont elle fut licenciée en 1993.

De 1983 à 1991, elle avait représenté la Confédération du logement et du cadre de vie dans les centres de soins de Mulhouse dont elle avait assumé la présidence. Elle milita également à l’association de parents d’élèves du secteur, à l’Association richewillerienne de promotion de la santé (ARPS) et à l’Action catholique des enfants (ACE). Elle assuma aussi la vice présidence des « Amis de la nature » et participa à la création d’une association de danse classique et d’une manière générale à l’animation de sa commune de Richwiller (Haut-Rhin). Elle avait d’ailleurs été candidate aux élections municipales de 1983 sur une liste de gauche. Elle avait été désignée pour siéger au Centre communal des affaires sociales où elle siégea pendant plus de dix ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136800, notice KUHN Alice [épouse EGLER] par Jean-Marie Conraud, version mise en ligne le 25 avril 2011, dernière modification le 27 avril 2011.

Par Jean-Marie Conraud

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressée. — État civil de Pfastatt.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément