LAMARQUE Pierre

Par Jean Reynaud

Né le 20 septembre 1933 à Saint-Pourçain-sur-Besbre (Allier), mort le 22 janvier 2006 à Aix-en-Provence (Bouches du Rhône) ; professeur agrégé de sciences naturelles ; militant syndicaliste du SNES dans les Bouches-du-Rhône ; militant associatif.

Fils d’instituteurs, Pierre Lamarque, après des études secondaires au collège de Cusset (Allier), suivit les classes préparatoires à l’École normale supérieure de Saint-Cloud à Saint-Étienne (1951-1952), puis au lycée Chaptal de Paris (1952-1953). Il intégra l’ENS en 1953 et en sortit en 1958, année où il fut reçu à l’agrégation de sciences naturelles (Biologie-Géologie).

Pierre Lamarque débuta sa carrière de professeur au lycée de Deauville (Calvados, 1958-1959) puis fut affecté au Prytanée Militaire de La Flèche (Sarthe, 1959-1962), service interrompu par une affectation de dix mois en Algérie. Il vint ensuite dans l’Académie d’Aix-Marseille : lycée Gassendi à Digne (1962-1965), lycée Mignet à Aix-en-Provence (1965-1976), lycée Arc de Meyran à Aix (1976-1977), École normale d’instituteurs d’Aix (1977-1979). Après une année de formation au Centre audio-visuel de l’ENS de Saint-Cloud (1979-1980), il assura à l’École normale d’Aix la formation des instituteurs à l’audio-visuel (1980-1987), puis revint à sa discipline jusqu’à sa retraite (1987-1993) en tant qu’enseignant au lycée Vauvenargues à Aix, chargé de mission à la Mission académique pour la formation des personnels de l’Éducation nationale.

Pierre Lamarque épousa en décembre 1958 à Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier) Jeanne Armand, professeur agrégé de sciences naturelles. Ils eurent deux enfants.

Adhérent du Syndicat national de l’enseignement secondaire depuis son entrée à Saint-Cloud, il se réclamait du courant de pensée « Autonome » devenu « Unité, Indépendance et Démocratie ». Responsable du SNES dans ses établissements successifs, il était membre de la commission administrative et du bureau académiques, adjoint efficace de Jean-Marie Lecoeuvre, le secrétaire académique jusqu’en 1967. Il siégea longtemps comme représentant élu des personnels, à la commission paritaire académique des agrégés.

Membre de l’Association des professeurs de Biologie et Géologie depuis 1962, Pierre Lamarque devint président de la Régionale en 1972, puis membre du bureau national et vice-président national de l’APBG en 1975, responsabilités qu’il assuma jusqu’à sa retraite.

Délégué d’établissement de « L’Autonome de Solidarité », il fut membre de la Fédération des conseils de parents d’élèves pendant la scolarité de ses enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136814, notice LAMARQUE Pierre par Jean Reynaud, version mise en ligne le 2 mai 2011, dernière modification le 27 mai 2021.

Par Jean Reynaud

SOURCES : Archives syndicales du S3 d’Aix-Marseille. — Renseignements fournis par son épouse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément