LANGEVIN André, Jacques

Par Jacques Girault

Né le 21 septembre 1901 à Palaiseau (Seine-et-Oise), mort le 13 mai 1977 à Paris (XIVe arr.) ; enseignant chercheur ; militant syndicaliste.

Fils de Paul Langevin (indiqué alors « agrégé de sciences physiques » sur le registre d’état civil), André Langevin entra à l’École supérieure de physique-chimie de Paris. Il effectua son service militaire en 1924-1925. Il fut sous-chef de travaux puis chef de travaux en électricité appliquée à l’École supérieure de physique et chimie industrielle de Paris en 1938. Docteur es-sciences en 1942, il occupa cette responsabilité jusqu’à sa retraite en 1965.

André Langevin se maria en juillet 1925 à Paris (XVIIIeme arr.) avec Andrée, Luce Dubus (voir Luce Langevin), professeur, communiste. Ils habitaient rue Vaugirard dans le VIe arrondissement de Paris.

Après la guerre, militant du SNESup puis du Syndicat national des chercheurs scientifiques, André Langevin siégeait comme suppléant à la commission administrative de la Fédération de l’Éducation nationale en 1948-1950 puis comme titulaire en 1961 au titre du SNCS.

Il écrivit des préfaces, plusieurs articles (sur la pétrographie) et ouvrages spécialisés. Membre de l’Union rationaliste, il publia certaines causeries radiodiffusées (ainsi en 1951 sur « Le déterminisme en physique »). Membre de l’association France-Bulgarie, il publia une contribution « L’incendie du Reichstag dans la presse et l’histoire » dans l’ouvrage de Christian Roulette, Le procès Dimitrov. 1933-1983, cinquantième anniversaire du procès de Leipzig, Montreuil, 1983.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136853, notice LANGEVIN André, Jacques par Jacques Girault, version mise en ligne le 3 mai 2011, dernière modification le 24 mai 2021.

Par Jacques Girault

ŒUVRE :
La télévision du noir à la couleur, Paris, La Farandole, 1959,
Paul Langevin, mon père : l’homme et l’œuvre, Paris, Editeurs français réunis, 1971.

SOURCES : Arch. Nat., F17/ 28513. — Bulletins du SNESup et du SNCS.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément