LAROCHE Antonine [née CHARBONNIER Antonine, Joséphine]

Par Jacques Girault

Née le 23 novembre 1892 à Auzelles (Puy-de-Dôme), morte le 5 mai 1970 à Beaumont (Puy-de-Dôme) ; institutrice ; militante syndicale du SNI dans le Puy-de-Dôme.

Fille d’un instituteur, Antonine Charbonnier entra à l’École normale d’institutrices de Clermont-Ferrand. Elle enseigna pendant la Première Guerre mondiale dans une école du hameau de Marsac en Livradois.
Elle se maria en août 1920 à Cunlhat avec un instituteur. Nommée à Cunlhat, elle exerça, après son mariage, pendant cinq ans, à Saint-Amand-Roche-Savine où son mari dirigeait le cours complémentaire.
Après la mort de son mari en 1931, elle obtint la direction de l’école de filles de Nohanent (Puy-de-Dôme) et y demeura jusqu’à sa retraite en 1949.
Adhérente de la section départementale du Syndicat national (CGT), elle devint membre de son conseil syndical en 1931. Élue au conseil départemental de l’enseignement primaire, elle y siégea jusqu’à la guerre. Après sa retraite, elle devint déléguée départementale de l’Éducation nationale et continua à s’occuper de diverses œuvres laïques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136885, notice LAROCHE Antonine [née CHARBONNIER Antonine, Joséphine] par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 mai 2011, dernière modification le 24 mai 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément