LAURENTIE Maurice

Par Jacques Girault

Mort en 1968 ; instituteur dans le Tarn-et-Garonne ; militant syndicaliste du SNI ; militant socialiste SFIO.

Maurice Laurentie, instituteur, à Monbéqui par Dieupentale, militait au Syndicat national des instituteurs. Elu au Conseil départemental de l’enseignement primaire en 1951, il participa à la démission collective demandée par le Syndicat national des instituteurs pour protester contre la politique répressive du gouvernement et sa politique antilaïque à la fin de 1953. Il fut réélu en janvier 1954 avec beaucoup plus de voix qu’en 1951.

Se confondait-il avec Laurentie, qui représentait la section départementale du Lot-et-Garonne, faisant partie de la commission chargée de rédiger la motion corporative lors de la réunion du conseil national du SNI les 18-19 juillet 1945 ?

Maurice Laurentie devint le secrétaire de la section départementale du SNI au début de 1964. Il signa la motion d’orientation de la majorité au congrès du SNI de 1965. Il figurait toujours comme secrétaire départemental lors de l’assemblée générale du 14 novembre 1968.

Par ailleurs Maurice Laurentie avait été désigné comme délégué de la fédération socialiste SFIO au congrès national du Parti socialiste SFIO en janvier 1958.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136919, notice LAURENTIE Maurice par Jacques Girault, version mise en ligne le 5 mai 2011, dernière modification le 20 septembre 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : OURS, Fédération socialiste SFIO du Tarn-et-Garonne. — L’École libératrice, Bulletin de la section départementale du SNI — Renseignements fournis par le fils de l’intéressé. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément