LAURIER Hélène, Charlotte épouse RASKINE

Par Jacques Girault

Née le 9 mai 1921 à Angers (Maine-et-Loire) ; institutrice à Paris ; résistante communiste.

Fille d’un sellier, Hélène Laurier, institutrice, fut arrêtée par la Première Brigade le 23 décembre 1941 à son domicile, 191 rue de la Croix Nivert (Paris, XVe arr.) pour distribution de tracts communistes dans le cadre de l’affaire Coulibœuf-Fauveau. Remise aux autorités allemandes, elle fut condamnée à six mois de prison, le 1er juillet 1942 par la Feldkommandatur de Paris. Libérée, elle fut à nouveau arrêtée le 5 février 1943 par la Brigade Spéciale 1 dans le cadre de l’affaire Arnould. Lors de l‘instruction, elle avoua avoir été contactée par « Françoise » qui l’incita à reprendre une action clandestine. Inculpée d’infraction au décret du 26 septembre 1939, elle fut condamnée par la Section spéciale de la Cour d’appel de Paris à un an de prison et 1 200 francs d’amende avec sept autres inculpés.

Hélène Laurier, devenue conseillère d’orientation professionnelle, se maria en décembre 1950 à Paris (XVe arr.) avec Maurice Raskine, physicien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136920, notice LAURIER Hélène, Charlotte épouse RASKINE par Jacques Girault, version mise en ligne le 5 mai 2011, dernière modification le 17 mai 2011.

Par Jacques Girault

SOURCES : APPo, Renseignements généraux, rapport de quinzaine du 28 juin 1943.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément