RÉMINIAC Gabriel, Joseph, Marie

Par Daniel Grason

Né le 15 septembre 1910 à Paris XVIIIe arr. (Seine), mort le 12 novembre 1976 à Paris XIIe arr. ; représentant de commerce ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Fils de Marie Croizer, domestique, Gabriel Réminiac fut légitimé par le mariage le 30 juillet 1911 en mairie du XVIIe arr. de sa mère Marie, cuisinière avec Toussaint Réminiac, ils vivaient au 66 Rue des Batignolles. Il habita 4 Avenue du Moulin, à Colombes (Seine, Hauts-de-Seine). Il suivit l’école élémentaire et obtint le Brevet. Il effectua trois ans de service militaire, de 1930 à 1933, au Maroc en 1931, il fut affecté au 62e Bataillon de chars d’assaut à Meknès, il acquit une formation de conducteur de tank, participa à des opérations de guerre. Par la suite, il fut rétif à accomplir des périodes militaires. Représentant de commerce, ses revenus étaient fluctuants et dépendaient des circonstances.

Son père était un militant de longue date du parti communiste, Gabriel Réminiac adhéra très jeunes aux pionniers, à la Jeunesse communiste. Il participa à la manifestation du 9 février 1934, en avril il adhéra au Parti. Il fut organisé à la cellule Paul Vaillant-Couturier, secrétaire de cellule, il s’occupa de l’agitation et de la propagande. Il déclarait lire l’Humanité, l’Avant-garde, La défense, Courrier international et les Cahiers du bolchevisme. Il lisait les brochures éditées par le parti communiste sur Le Capital de Marx, la Commune de Paris, la Révolution d’octobre, ainsi que Fils du Peuple, édité en 1937, lorsqu’il était en Espagne. Dans les questionnaires biographiques qu’il remplit, il écrivait connaître Waldeck Rochet, député de Nanterre-Colombes ; les adjoints au maire de Colombes et de Gennevilliers Marius Chivalié et Waldeck L’Huillier, ainsi qu’Edmond Savenaud, d’Argenteuil, commissaire de compagnie à la XIVe Brigade.

Le 1er novembre 1936, il partit pour l’Espagne, le 7, il était incorporé à la XIVe Brigade internationale. Il fut nommé sergent, secrétaire du comité de compagnie au 2e Bataillon, 4e compagnie, ensuite à une unité anti-tank. Il participa aux combats du Centre, d’Aragon et de l’Ebre. Il bénéficia d’une permission de longue durée de janvier à mars 1938, il était apprécié comme un « Très bon élément, sain et consciencieux ».

Il revint en avril, il eut des relations conflictuelles avec un soldat qui faisait fonction de chef de section, il ne supportait pas qu’étant sergent de recevoir des ordres. Le tabac manquait, il accusa le gouvernement républicain de le taxer à la frontière et de ce fait il était devenu rare. Enfin, ses attaques injustifiées contre un commissaire politique lassèrent la commission des cadres.

Son retour ainsi que celui de Fernand Trupin, André Lenfant, André Lucas, Kassel, René Bilheur et Frédéric Rancez fut salué dans un billet paru à la une de La Voix populaire sous le titre « L’Espagne Républicaine crée les conditions de la victoire. Salut ! aux volontaires de la Liberté ».

La rédaction de l’hebdomadaire et la section du PCF de Colombes rappelaient leurs vaillants combats, les armes à la main contre le fascisme. « Nous saluons avec émotion tous ces hommes. Nous sommes fiers des exploits qu’ils ont accomplis. Leur geste sera pour nous un exemple dont nous saurons nous inspirer en toutes circonstances ».

Gabriel Réminiac épousa Henriette Marson le 10 juin 1939 en mairie d’Asnières (Seine, Hauts-de-Seine). Il mourut le 12 novembre 1976 à Paris XIIe arr.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136958, notice RÉMINIAC Gabriel, Joseph, Marie par Daniel Grason, version mise en ligne le 12 mai 2011, dernière modification le 8 septembre 2013.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. RGASPI 545.6.1043, BDIC Mfm 880/2 bis ; RGASPI, 545.6.1370, BDIC Mfm 880/30 ; RGASPI, 545.2.114, BDIC Mfm 880/47. – BNF Mfm Gr Fol Jo 898, La Voix populaire, édition Colombes-Courbevoie, 17 novembre 1938. – Marie-Cécile Bouju, La production des maisons d’édition du PCF (1921-1956), 1999. – État civil, Paris 18e arr.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément