LEGRAND Georges, Raymond

Par Jacques Girault

Né le 30 juillet 1897 à Saâcy-sur-Marne (Seine-et-Marne), mort le 4 février 1981 à Jouarre (Seine-et-Marne) ; instituteur en Seine-et-Marne ; résistant.

Fils d’un artisan cordonnier dont l’épouse partageait les activités, Georges Legrand reçut les premiers sacrements catholiques. Elève du cours complémentaire de Meaux, en 1912, il entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Melun mais sa scolarité fut écourtée en raison de la guerre. Il enseigna dès octobre 1914 à Moussy-le-Vieux puis effectua un remplacement à Saâcy-sur-Marne avant d’être mobilisé en janvier 1916. Affecté dans l’Infanterie, élève officier de réserve, il réintégra l’école normale en 1919 et enseigna successivement à Crouy-sur-Ourcq (1920), à Meaux (1921-1925) puis devint directeur d’école à Chamigny (1926), à Claye-Souilly (1933) et à Villeparisis où il créa le cours complémentaire mixte en 1948 qu’il dirigea jusqu’à sa retraite en 1954.

Legrand se maria en août 1925 à La Ferté-sous-Jouarre avec une institutrice. Le couple eut un fils qui reçut les premiers sacrements catholiques.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, en relation avec l’Intelligence Service, Legrand assura la liaison avec le Front national dans le département et fut délégué cantonal du Front national. Il mena une activité clandestine importante (distribution de tracts, contacts avec les autres responsables, accueil et hébergement des résistants). Arrêté par la Gestapo le 30 octobre 1943, interné à la prison de Fontainebleau, il fut transféré au fort de Romainville.

Après la guerre, gaulliste, Legrand, militant du Syndicat national des instituteurs, eut une activité de délégué cantonal de la section départementale de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale. Il milita aussi dans des organisations relevant de la Fédération des œuvres laïques.
Retraité, Legrand se retira à La Ferté-sous-Jouarre, ville natale de son épouse et eut des obsèques civiles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137054, notice LEGRAND Georges, Raymond par Jacques Girault, version mise en ligne le 16 mai 2011, dernière modification le 6 juillet 2011.

Par Jacques Girault

SOURCES : Renseignements fournis par le fils de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément