LELONG Marcel

Par Jacques Girault, Charlotte Siney

Né en 1905, mort le 18 mai 1949 ; instituteur ; militant syndicaliste en Seine-et-Oise ; militant mutualiste.

Marcel Lelong, instituteur en cours complémentaire, mobilisé, fut fait prisonnier et resta en captivité dans un oflag en Allemagne. Après la Seconde Guerre mondiale, instituteur à l’école du centre à Sarcelles, il militait dans la section départementale du Syndicat national des instituteurs et faisait partie du bureau départemental. Entraîné par [Jules-Marie Coq-20575], il fut élu au conseil d’administration de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale, le 8 décembre 1946 lors de la constitution. Il fut un des quatre membres permanents du bureau national. La répartition entre militants amicalistes et mutualistes se fit à parité entre surtout des militants nationaux. Il fallait faire de la place pour représenter les sociétés départementales de secours mutuels. Il participa à la constitution des dossiers de fusion des 123 sociétés mutualistes dans la MGEN et à la mise au point des premiers statuts et du règlement intérieur. Au terme d’une longue procédure, l’accord se fit et il fut élu au CA lors de la première assemblée générale de la MGEN en juillet 1947.

Lelong devint le secrétaire général adjoint et l’administrateur général, puis devint secrétaire général en 1947 de la MGEN. Dans L’École libératrice, le 6 novembre 1947 il signa un article « Sécurité sociale et MGEN dans les territoires d’outre-mer ». Il présidait le comité de la Caisse chirurgicale et de la maladie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137065, notice LELONG Marcel par Jacques Girault, Charlotte Siney, version mise en ligne le 16 mai 2011, dernière modification le 11 août 2014.

Par Jacques Girault, Charlotte Siney

SOURCES : Archives de la MGEN. — Presse syndical. — . - MGEN. 50 ans de solidarité, 1997. — Notes d’André Lainé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément