HEMME Claude, Étienne, Armand.

Par André Lainé

Né le 22 octobre 1932 à Savigny-sur-Braye (Loir-et-Cher), mort le 4 février 2015 à Monts (Indre-et-Loire} ; instituteur en Indre-et-Loire ; militant syndicaliste du SNI et mutualiste.

Enfant unique de Gaston Hemme, cordonnier, né en 1886, et de Camille Sarrazin, femme de journée, née en 1905, Claude Hemme fit sa scolarité primaire à l’école publique de Saint-Christophe-sur-le-Nais (Indre-et-Loire) de 1938 à 1944. Titulaire du diplôme d’études primaires préparatoires en 1944, reçu au concours des bourses, il fut élève au collège moderne de Château-du-Loir en 1944, où il fut reçu au B.E.P.C en 1949. Il entra à l’École normale d’instituteurs de Fondettes (Indre-et-Loire), obtint le baccalauréat moderne-sciences expérimentales, sortit major de la promotion de l’EN en 1953, et obtint la même année le certificat d’aptitude pédagogique.

Nommé directeur de l’école de Pocé-sur Cisse (octobre 1953-février 1954), Claude Hemme fut appelé sous les drapeaux au 501e régiment de chars (mars 1954-mai 1956). Il reprit un poste d’adjoint à l’école primaire Michelet à Tours de mai 1956 à juin 1962. En septembre 1962, il fut mis à la disposition de la Mutuelle générale de l’Éducation Nationale. Il occupa le poste de directeur de la section départementale jusqu’à sa retraite administrative en 1988.

Adhérent au Syndicat national des instituteurs dès 1952, Hemme, militant de la tendance « autonome », élu conseiller syndical en 1958, puis secrétaire de la section départementale de 1961 à 1966, devint secrétaire de la section départementale de la Fédération de l’Education nationale en 1969, responsabilité qu’il assura jusqu’en 1978. Il participa à des réunions d’instances nationales du SNI. Par exemple, lors de la réunion du conseil national du SNI, le 1er avril 1963, il déclara s’être opposé à la présence « des mouvements cléricaux et du MRP » dans le comité de soutien aux mineurs et avoir été critiqué par la CGT et le Parti communiste français. Il estima que le SNI devait « assurer la présence laïque dans toute action ». Lors de la réunion de la première séance du congrès national du SNI à Paris, il fut assesseur. Signataire de la motion d’orientation de la majorité, dans la discussion du rapport moral au congrès de Lille, le 5 juillet 1964, il se félicita de l’adhésion du SNI au comité national contre la force de frappe en estimant que l’ensemble des bombes doivent être condamné et il renouvela ses préventions contre la CFTC. Il signa la motion d’orientation de la majorité pour le congrès du SNI de 1965.

À partir de 1962, son militantisme se développa aussi dans le milieu de la Mutualité. Il fut le président de la section tourangelle de la Mutualité Fonction Publique de 1964 à 1998. À ce titre, élu au conseil d’administration de la Mutualité de l’Indre-et-Loire, il en fut le secrétaire général de 1964 à 1990 (honorariat en 2002). Représentant de la Mutualité d’Indre-et-Loire à la Mutualité Région Centre, il en fut le président de 1979 à 1995. Il présida aussi le Groupement régional de la coopération, de la Mutualité et des associations de la région Centre (1982-1993), devenu Chambre régionale de l’économie sociale et fut membre du Conseil économique et social de la Région Centre (1982-1997).

Au sein de la Mutualité française, Claude Hemme fut administrateur de l’UNOM (1985-2006), administrateur de l’UNSDM (1997-2005), administrateur de la Cooptimut (depuis 1997), membre du Comité directeur de l’Union européenne des pharmacies sociales (1997-2006). Sur un plan interrégional, il présida Harmonie Mutualité (1991-2002), puis le Groupe Harmonie depuis 2002 et le Comité de surveillance des HDS depuis 1997.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137203, notice HEMME Claude, Étienne, Armand. par André Lainé, version mise en ligne le 3 juin 2011, dernière modification le 6 juillet 2021.

Par André Lainé

SOURCES : Presse syndicale. – Renseignements fournis par l’intéressé. – Note de Jacques Girault et de François Printanier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément