L’HOSTIS Yves

Par Alain Prigent

Né le 24 février 1903 à Plouaret (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor), mort le 16 mai 1978 à Lannion (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) ; instituteur ; militant syndical des Côtes-du-Nord.

Son père Alexis Lhostis était chef de gare à Kérauzern. Yves L’Hostis fit ses études à l’école primaire puis au cours complémentaire de Plouaret. Élève de l’école primaire supérieure de Guingamp, il fut reçu à l’École normale d’instituteurs de Saint-Brieuc (promotion 1919-1922). Il enseigna à Trélevern (1924-1928), à Plougrescant (1928-1933), à Trédrez (1933-1942). Il termina sa carrière au cours complémentaire de Lannion.

Conseiller syndical du SMEL-CGTU (1924 -1930), il siégea ensuite au conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs dirigé en 1938 par Georges Meyssonnier*. Il fut sanctionné après la grève du 30 novembre 1938. À la Libération il continua à militer au SNI. Il fut candidat sur la liste « Indépendance du syndicalisme » au conseil syndical du SNI en 1951 et en 1954. Militant associatif, il s’occupa du club laïque de football de Lannion (USL).

En février 1936, secrétaire de mairie, il fut en conflit contre François Bivic, maire de Trédrez-Locquémeau, qui l’accusa de faux en écritures publiques. Un non lieu mit fin à cette affaire.

Incorporé au 124e régiment d’infanterie, Yves L’Hostis fit son service militaire de mai 1923 à mai 1924. Mobilisé en septembre 1939, il fut démobilisé à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), le 27 août 1940.

Il épousa en août 1928 à Tonquedec (Côtes-du-Nord) Marie-Jeanne Le Dret, institutrice née en 1903.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137280, notice L'HOSTIS Yves par Alain Prigent, version mise en ligne le 6 juin 2011, dernière modification le 5 juin 2021.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. dép. Côtes d’Armor, 1T1580, dossier professionnel versé par l’inspection académique. — Alain Prigent, Les instituteurs des Côtes-du-Nord sous la IIIe République (Laïcité, amicalisme et syndicalisme), Editions Astoure, 2005. — Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément