LE BOHEC Paul, Guillaume

Par Alain Prigent

Né le 28 juillet 1921 à Plouasne (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor), mort le 12 janvier 2009 à Rennes (Ile-et-Vilaine) ; instituteur ; militant syndical et pédagogique.

Fils de cheminot, Paul Le Bohec passa sa jeunesse dans le quartier de Rennes au sud de la gare où vivaient de nombreux cheminots. En 200O, il écrivit ses souvenirs sur son enfance dans un ouvrage de 174 pages, Sud-Gare : mémoire d’une enfance rennaise des années 20. Élève interne de l’école primaire supérieure de Lamballe dirigée par Henri Avril*, ancien député radical et futur président du Comité départemental de Libération, il fut reçu à l’École normale d’instituteurs de Rennes (promotion 1937-1940). A la rentrée 1940, il prit son premier poste d’instituteur à Gévezé (Ille-et-Vilaine) au nord de Rennes. Après avoir enseigné à Orgères (Ille-et-Vilaine), marié le 3 septembre 1946 à Perros-Guirec avec une institutrice, il obtint son exeat les Côtes-du-Nord, il enseigna à Langourla puis Trégastel pendant 23 ans. Il expérimenta la pédagogie de Célestin Freinet (journal, correspondance) qu’il rencontra en 1948. Au milieu des années 1960, sans rompre avec Freinet avec qui il continua à entretenir une relation épistolaire, il prit des distances avec la pratique Freinet classique. En 1970, il fut coopté pour former, selon des méthodes empruntées à ces techniques, des animateurs socioculturels à l’Institut universitaire de Technologie « carrières sociales » de l’université de Rennes. Il eut alors des contacts avec des enseignants de Russie, du Brésil, d’Italie, du Canada.

Syndicaliste convaincu, il rédigea un certain nombre d’articles sur la pédagogie Freinet dans le bulletin de la section départementale du SNI des Côtes-du-Nord.

Proche du Parti communiste français au début des années 1950, sans en être membre, Le Bohec fut tête de la « liste d’union démocratique » où figuraient de nombreux communistes aux élections municipales à Trégastel en 1953.

Le Bohec présenta une communication au colloque sur le centenaire de la naissance de Mathurin Boscher à Saint-Barnabé, 23 mai 2006. Il publia en 2007 un ouvrage biographique L’école, réparatrice de destins ?, Sur les pas de la méthode Freinet où il retraçait son évolution et les expériences pédagogiques qu’il mena. Il indiquait dans sa présentation avoir « écrit de nombreux articles et ouvrages de pédagogie » et « assuré des centaines d’animations pédagogiques ». Le quotidien régional Ouest-France, le 20 février 2008 lui consacra un article rehaussé d’une photo du retraité habitant à La Mézière, près de Rennes. Il présenta, en décembre 2008, un texte problématique à partir de son expérience, reproduit sur le site de la Fédération syndicale unitaire à laquelle il appartenait.

Le Bohec décéda à l’hôpital de Rennes et fut inhumé à Trégastel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137378, notice LE BOHEC Paul, Guillaume par Alain Prigent, version mise en ligne le 15 juin 2011, dernière modification le 16 juin 2011.

Par Alain Prigent

ŒUVRES : Le fichier de la Bibliothèque nationale de France comprend douze références de livres ou brochures pédagogiques. Ajoutons
- Paul Le Bohec, L’école, réparatrice de destins ?, Sur les pas de la méthode Freinet, Paris L’Harmattan, 2007, 256 pages. Postface de Philippe Meirieu.

SOURCES : Arch. dép. Côtes d’Armor, 11192 W 5, élections municipales de 1953. – Arch. de la FSU 22 (bulletins des sections départementales du SNI et de la FEN). – Divers sites Internet. – Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément