MORATTI François

Par Daniel Grason

Né le 2 novembre 1905 à Hausham, commune de Bavière (Allemagne), de nationalité italienne ; électricien ; volontaire en Espagne républicaine ; antifasciste.

François Moratti demeurait 14, rue Collange, à Levallois-Perret (Seine, Hauts-de-Seine), il exerçait sa profession aux Ets Gaethal, rue des Monts-Clairs, à Colombes dans le même département. En 1938, il fut combattit dans les Brigades internationales. À son retour, il reçut des secours du Comité d’aide à l’Espagne républicaine.

Il figurait sur la liste établie le 19 septembre 1941 par la 3e section des Renseignements généraux à la demande des autorités d’occupation. Le conseiller Karl Boemelburg, commandant SS-Sturmbannführer qui dirigeait la SIPO et la Gestapo sur le territoire français, décida d’une opération d’ensemble dans le département de la Seine, contre les ex-Brigadistes.

Le 24 décembre 1941, François Moratti était arrêté à son domicile par des policiers français, la perquisition de son domicile ne donna aucun résultat. Il fut interné à la caserne des Tourelles, Paris XXe arr. (Seine). Le 23 décembre 1942, le consulat général d’Italie à Paris demanda au préfet de police la raison de son internement, étant donné qu’il était inconnu des autorités italiennes. Un inspecteur des Renseignements généraux fit une enquête, le sort de François Moratti était entre les mains des autorités allemandes : « entre les mains desquelles se trouve son dossier du service des étrangers ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article137427, notice MORATTI François par Daniel Grason , version mise en ligne le 25 juin 2011, dernière modification le 8 septembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCE : Arch. PPo, 77W, 405.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément